18 avril 2002

Créer tout en enseignant

Les finissantes et finissants du nouveau programme de baccalauréat en enseignement des arts plastiques se font plaisir

"Portfolie... Un portfolio de folie..." Tel est le thème de l'exposition présentée jusqu'au 3 mai à la salle d'exposition du pavillon Alphonse-Desjardins par quinze finissantes et finissants du nouveau programme de baccalauréat de quatre ans en enseignement des arts plastiques. "Ce thème est un petit rappel humoristique de travaux que nous avons eu à faire pendant le bac, indique Josiane Leclerc, étudiante et coorganisatrice de l'événement. Quant à l'exposition, nous voulions monter un beau projet qui nous réunirait et qui viendrait bien conclure nos études. L'idée était d'abord de nous faire plaisir."

Ces finissantes et finissants, tous gens dynamiques et fonceurs, forment un petit groupe uni. Ils ont aussi comme caractéristique commune la passion de l'art. Pour eux, créer est aussi important qu'enseigner. "On a tous espoir d'être capables d'avoir une création personnelle en parallèle de notre enseignement, souligne Josiane Leclerc. Il sera important d'essayer d'entretenir la grande passion qui nous anime."

Des oeuvres très personnelles
Pour l'occasion, chacun des exposants a fourni deux oeuvres personnelles, dont un autoportrait. "On voyait l'autoportrait un peu comme la photo de finissants, explique Josiane Leclerc. Cela représentait par ailleurs un gros défi technique parce qu'il est plus difficile de se représenter soi-même." La seconde oeuvre fournie devait refléter elle aussi la personnalité de son auteur. "Nous voulions, précise-t-elle, des oeuvres qui nous représentaient, qui étaient nous parce que chacun a son style propre et une pratique particulière, d'où une grande variété de styles et de techniques."

Du dessin classique fait au crayon de plomb, au traitement de l'image par infographie, de la peinture sur verre à la sculpture sur bois, de la peinture à l'huile à la sérigraphie, du pastel sec à la photographie, de la peinture acrylique à la lithographie, enfin du moulage à l'assemblage, l'exposition propose un intéressant survol des possibilités techniques actuelles en arts plastiques. "Ce qui nous caractérise, dit-elle, est qu'il faut être ouvert à pas mal toutes les techniques parce qu'on va devoir les enseigner."
Ici, un dossier de chaise, transformé en objet étrange, devient une illustration typique de l'art contemporain. Là, un assemblage de morceaux de bois, représentant un corps humain, a été créé sans faire usage de clous, de vis ou de colle. Sur un vitrail reproduisant une poitrine de femme nue, l'utilisation du sable donne de l'opacité à la transparence du verre. Les oeuvres picturales, quant à elles, vont du figuratif très réaliste à l'abstrait le plus épuré. Ici, un papillon est dessiné à la sanguine, au sépia et au fusain. Là, un paysage fantomatique peint à l'acrylique semble sortir du brouillard.

La salle d'exposition du pavillon Alphonse-Desjardins est ouverte de 9 h à 17 h, du lundi au vendredi.

YVON LAROSE