18 avril 2002

La culture en question

Programme des activités de l'Université Laval au Salon international du livre de Québec du 24 au 28 avril

À l'occasion de ses Grandes Fêtes, l'Université Laval s'est associée au Salon international du livre de Québec (SILQ), qui se tiendra du 24 au 28 avril, pour offrir sur les lieux mêmes du SILQ huit tables rondes et débats sur des sujets d'actualité. Ces activités sont un prolongement pour le grand public du premier colloque des Grandes Fêtes sur Les cultures en transition et le défi du pluralisme, qui se tiendra au Musée de la civilisation du 21 au 23 avril sous la responsabilité du CELAT et de la Chaire de recherche du Canada en histoire et économie politique du Québec contemporain. Les activités de l'Université Laval au SILQ 2002 se tiendront sous le thème général de La culture en question.

LE MERCREDI 24 AVRIL

de 16 h à 17 h
Table ronde: Les déterminants de la réussite scolaire, organisée par le Centre de recherche et d'intervention sur la réussite scolaire ­ CRIRES (Centre interuniversitaire). Animée par Richard Bertrand, professeur à Université Laval et directeur du CRIRES, cette activité vise à contraster différents points de vue sur le décrochage scolaire. Phénomène éminemment complexe et mouvant, le décrochage scolaire est associé aux vulnérabilités autant individuelles que sociales. Trois partici-pants prendront tour à tour la parole pour traiter des déterminants de la réussite scolaire. Ainsi, il sera question des facteurs socio-économiques, scolaires, familiaux et individuels, de même que des politiques éducatives et des différents programmes qui ont été mis de l'avant pour endiguer le décrochage scolaire. Une période de questions est prévue au terme de la présentation. Les participants à cette table ronde seront Marc-André Deniger, professeur, Université Laval, membre du CRIRES; Frédéric Guay, professeur, Université Laval, membre du GRIP; Roland Ouellet, professeur, Université Laval, membre du CRIRES. Endroit: Scène des Rendez-vous littéraires

de 19 h à 21 h
Conférence à deux voix suivie d'une table ronde: Métissages et idéologies du métissage, organisée par Francine Saillant, professeur d'anthropologie, Université Laval et CELAT; Laurier Turgeon, professeur d'histoire et d'ethnologie, Université Laval et CELAT. La conférence sera animée par Joseph J. Lévy, professeur d'anthropologie à l'Université du Québec à Montréal. Dans la plupart des pays occidentaux, les études sur les relations interculturelles et les métissages se sont multipliés en raison de l'accroissement des migrations transnationales et de la composition de plus en plus pluriculturelle de leurs sociétés. Cette rencontre vise à faire mieux comprendre les métissages qui découlent des processus de contacts interculturels et des idéologies qu'ils suscitent. Participeront à cette conférence: François Laplantine, professeur d'anthropologie, Université de Lyon II-Lumière; Alexis Nouss, professeur de traduction, Université de Montréal et CELAT. Se joindront à eux pour la table ronde: Henri Lopès, ambassadeur de la République du Congo à Paris et écrivain; Francine Saillant, professeur d'anthropologie, Université Laval et CELAT; Laurier Turgeon, professeur d'histoire et d'ethnologie, Université Laval et CELAT.
Endroit: Espace jeunesse

de 19 h 30 à 21 h
Dans le cadre des quatre Grandes conférences de la capitale nationale: Dany Laferrière, Je suis en Amérique. Le conférencier sera présenté par Gilles Breton, professeur au Département de science politique et directeur du Bureau international de l'Université Laval. Endroit: salle 301

LE JEUDI 25 AVRIL

de 13 h 30 à 15 h
Table ronde: Les territoires de la mondialisation, organisée par Guy Mercier, directeur du Centre interuniversitaire d'études sur les lettres, les arts et les traditions (CELAT), Université Laval et Gervais Carpin, coordinateur scientifique du CELAT, Université Laval. La table ronde sera animée par Henri Dorion, professeur de géographie à la retraite de l'Université Laval. Aujourd'hui, la mondialisation des économies et des cultures, la fin de la Guerre froide et la composition de nouveaux ensembles géopolitiques ou géoéconomiques, le développement rapide des villes, les mouvements migratoires et le brassage des populations, l'éclatement de la famille et la montée de l'individualisme multiplient et accélèrent les dynamiques identitaires. Plongés dans ce tourbillon culturel, les individus, les groupes et les sociétés sont en effet appelés à reconsidérer, volontairement ou non, ce qu'ils sont et ce qu'ils veulent être. De nouveaux horizons s'ouvrent devant eux, dont certains, il est vrai, peuvent mener à l'impasse. Or, la nature de ces changements n'est pas seulement sociologique ou psychologique. L'espace même où ils vivent et les lieux qu'ils habitent participent eux aussi des transformations en cours. D'où la nécessité de s'interroger, pour bien comprendre la problématique de la mondialisation, sur les nouveaux territoires qui lui donnent corps. Les participants à cette table ronde sont Augustin Berque, directeur d'études à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales de Paris; Paul Claval, professeur émérite à la Sorbonne; Rodolphe De Koninck, professeur à l'Université Laval et Angelo Turco, professeur à l'Université Degli Studi (L'Aquila, Italie). Endroit: Scène des Rendez-vous littéraires

de 15 h à 16 h 30
Table ronde: La recherche sur les Inuits: pour qui et pourquoi? Organisée et animée par Louis-Jacques Dorais, Université Laval, rédacteur de la revue Études / Inuit / Studies. Depuis plusieurs décennies, les chercheurs ont étudié en long et en large les Inuits et autres populations autochtones du Québec et du Canada. On se pose maintenant des questions sur le pourquoi de ces recherches. Qui servent-elles vraiment? Les populations étudiées ou les seuls intérêts de la communauté scientifique? En quoi contribuent-elles à la culture générale du public? C'est ce dont discuteront les participants à la table ronde: Nelson Graburn, Département d'anthropologie, University of California, Berkeley; Frédéric Laugrand, Faculté de théologie et sciences religieuses, Université Laval; Murielle Nagy, Groupe d'études inuit et circumpolaires, Université Laval; Bernard Saladin d'Anglure, Département d'anthropologie, Université Laval. Endroit: Scène des Rendez-vous littéraires

de 19 h à 21 h
Chaire publique ÆLIES: Mondialisation: Mc culture ou diversité? Organisée par l'Association des étudiants de Laval inscrits aux études supérieures (ÆLIES), Université Laval et animée par Renée Hudon. Depuis plusieurs années, l'influence des produits culturels américains sur notre culture en préoccupe plus d'un. D'ailleurs, la plupart des pays reconnais-sent désormais que la libéralisation des échanges peut avoir des conséquences dévastatrices sur les cultures nationales. Les Américains, eux, considèrent les produits culturels comme des marchandises comme les autres. Face à cette position, inclure les produits culturels dans les échanges commerciaux internationaux menace-t-il vraiment les cultures nationales? Faut-il faire des compromis afin de rallier les Américains ou leur tenir tête? En somme, comment affirmer la culture québécoise dans un contexte de mondialisation? Les participants sont Jacques Rigaud, conseiller d'État honoraire, président-directeur général de RTL et écrivain (France); Florian Sauvageau, professeur titulaire en communication publique, Université Laval, ainsi qu'un troisième invité à confirmer. Endroit: Espace jeunesse

de 19 h 30 à 21 h
Dans le cadre des quatre Grandes conférences de la capitale nationale: Hervé Fischer, L'avenir du livre à l'âge numérique. Le conférencier est présenté par J. Claude Cossette, professeur au Département d'information et de communication de l'Université Laval. Endroit: salle 301

LE VENDREDI 26 AVRIL

de 13 h 30 à 15 h
Table ronde: Les femmes et la science, organisée et animée par Claire Deschênes, ing., Ph.D., professeure en génie mécanique et titulaire de la Chaire CRSNG/Alcan pour les femmes en sciences et génie au Québec, Université Laval.. Il y a actuellement une composition sexuelle très inégale des effectifs en sciences et en génie au Québec, autant au niveau scolaire que professionnel. Les femmes tendent en effet à délaisser les sciences physiques pour s'orienter plutôt vers les sciences de la vie et de la santé. Cette situation est préoccupante, car les milieux scientifiques sont fort influents. Les panélistes partageront ici leurs expériences, leurs connaissances et leurs réflexions sur le choix de carrière des femmes, sur l'enseigne-ment des sciences et sur ce que les femmes vivent à l'école et dans la pratique. On le verra, chacune à sa façon est une spécialiste de cette question. Les participantes sont Claudette Gagnon Ph. D., chargée de cours à l'Université Laval et enseignante au secondaire à la Commission scolaire des Premières-Seigneuries; pour le niveau secondaire: Elizabeth Rooney, Ph. D., professionnelle de recherche; pour le niveau collégial: Odette Garceau, conseillère d'orientation au Cégep de Sainte-Foy; pour le milieu universitaire: Marie-Sophie Tremblay, étudiante en génie physique et membre du Conseil exécutif de l'Université Laval; pour la pratique de l'ingénierie: Isabelle Fortier, ing., Ph. D., professeure à l'École nationale d'administration publique; pour la recherche: Sylvie Dillard, présidente-directrice générale du Fonds québécois de la recherche sur la nature et les technologies (ancien Fonds FCAR). Endroit : Scène des Rendez-vous littéraires

de 15 h 15 à 16 h 30
Table ronde: La culture scientifique et technique: où en est le Québec? Organisée par Guy Debailleul, professeur à l'Université Laval et animée par Diane Parent, professeure au Département d'économie agroalimentaire et des sciences de la consommation de la Faculté des sciences de l'agriculture et de l'alimentation, Université Laval. Le Conseil de la Science et de la Technologie vient de réaliser une étude sur le niveau de culture scientifique et technique de la population du Québec. Les premiers résultats de cette étude seront dévoilés à l'occasion de la table ronde. L'analyse de ces résultats permettra d'apprécier l'évolution depuis la précédente étude remontant au début des années 90. Les participants à la table ronde commen-teront ces résultats et établiront des liens avec les grands débats de société portant sur des enjeux scientifiques et technologiques. Les participants sont Hervé Fischer, titulaire de la Chaire en technologies numériques et beaux-arts de l'Université Concordia; Danielle Ouellet, directrice de la revue Découvrir; Hélène Raymond, journaliste à Radio-Canada Bernard Schiele, professeur en communication à l'UQAM et Hélène Tremblay, présidente du Conseil de la Science et de la Technologie. Endroit: Scène des Rendez-vous littéraires

de 19 h 30 à 21 h
Dans le cadre des quatre Grandes conférences de la capitale nationale: Bernard Voyer, Du rêve à la réalité. Le conférencier est présenté par Jean Plante, professeur à la Faculté des sciences de l'éducation de l'Université Laval. Endroit: salle 301

LE SAMEDI 27 AVRIL

de 20 h à 21 h
Table ronde: Héritières du féminisme, organisée par la Chaire d'étude Claire-Bonenfant sur la condition des femmes, Université Laval, animée par Pierrette Bouchard, titulaire de la Chaire. Cette activité vise à explorer l'univers expérienciel de jeunes universitaires face au féminisme. La discussion portera sur la pertinence de cette approche dans leur vie personnelle et sociale. Des sujets, telle la formation reçue à l'université ou la nécessité d'offrir des cours spécifiques permettant de comprendre les rapports entre les sexes seront également abordés. Les participantes sont Marie-Claude Proulx, étudiante à la maîtrise en psychologie communautaire; Natasha Bouchard, professionnelle de recherche et étudiante au certificat en développement et gestion touristique et Isabelle Boily, étudiante au diplôme en études féministes. Endroit: Espace jeunesse

de 19 h 30 à 21 h
Dans le cadre des quatre Grandes conférences de la capitale nationale: Hubert Reeves, L'histoire de l'univers. Le conférencier sera présenté par Jean-Marie De Koninck, professeur au Département de mathématiques et de statistique de l'Université Laval. Endroit: salle 301

 

AUTRES ACTIVITÉS TENUES PAR L'UNIVERSITÉ LAVAL
AU SALON INTERNATIONAL DU LIVRE DE QUÉBEC

Une exposition sur l'histoire de l'Université Laval, dans le hall principal du Centre des congrès durant la tenue du SILQ.

Un kiosque de 800 pi2, conjoint avec les Presses de l'Université Laval (PUL), sur les publications scientifiques de l'Université Laval.

La remise d'un doctorat d'honneur à l'écrivain africain et diplomate Henri Lopès le vendredi 26 avril de 17 h à 18 h, sur la Scène des rendez-vous littéraires.

Le tirage de deux voyages pour deux personnes en France (d'une durée d'une semaine) à la découverte des lieux d'origine de l'Université Laval et du
Séminaire de Québec fondé par François de Montmorency-Laval. Le voyage comprendra un séjour à Paris (visite de l'église de Saint-Germain-des-Prés où
Monseigneur Laval fut consacré évêque et du Séminaire des Missions Étrangères de Paris), deux nuits au Château de naissance de François de Montmorency-Laval à Montigny sur Avre et visite du Collège Royal Jésuite de La Flèche où il fit une partie de ses études.

Les quatre Grandes conférences de la capitale nationale, (voir horaire ci-dessus).