24 janvier 2002

Pierre Moreau, candidat au rectorat

Pierre Moreau, doyen de la Faculté des sciences et de génie (FSG), a officiellement annoncé son entrée dans la course au rectorat lors d'une conférence de presse tenue mercredi sur le campus. "Ce geste est l'aboutissement de mes réflexions de professeur d'université et de doyen de notre Faculté des sciences et de génie, a-t-il déclaré. Je ne peux plus accepter le désenchantement et le désengagement d'une grande partie des membres de la communauté universitaire, ni l'absence de vision de l'administration actuelle. Je suis persuadé qu'il n'est pas sage d'attendre encore cinq ans pour agir."

C'est sous le thème Agir ensemble que l'équipe Moreau fera campagne. Son programme, mis au point en équipe et amendé après une consultation auprès de membres de la communauté universitaire et du collège électoral, est présentement en phase de validation. Les détails en seront annoncés au cours de la campagne.

Selon le doyen Moreau, les membres de la communauté universitaire sont las de travailler à des plans de redressement et ils ont l'impression de tourner en rond. "Il est urgent d'établir ce sur quoi on veut travailler au cours des prochaines années et de passer rapidement à l'action. Un rapport comme celui de la Commission d'orientation contient beaucoup de recommandations intéressantes, mais il est resté sur les tablettes. On a beaucoup réfléchi, il est maintenant temps d'agir."

Pierre Moreau se présente comme un homme d'équipe, un rassembleur, à l'écoute des membres de la communauté universitaire, qui veut changer le "style autocratique de gestion qui prévaut présentement" à l'Université. "Je veux que l'équipe de direction soit au service de la communauté universitaire, pas au-dessus d'elle. Il faut réduire la distance qui sépare la direction et la base. La direction actuelle est coupée de la base."

Le doyen Moreau veut profiter de la campagne au rectorat pour partager sa vision de l'Université. "Il faut rêver et s'engager, dit-il. L'Université doit devenir un leader social, une institution qui a le courage de s'adapter, qui ose enfin faire des choix. Elle doit fonder son action, non pas nécessairement sur la compétition avec d'autres institutions d'enseignement supérieur, mais sur la compréhension du lieu à partir duquel elle rayonne. Notre université doit agir en fonction de sa place au coeur du Québec Elle doit se redéployer à partir de ce qui fait sa force, son originalité, sa renommée dans les sociétés québécoise et canadienne et dans le monde. Il faut construire à partir de notre héritage. Notre destin est lié à l'effort de construction d'une société moderne de langue française en Amérique. À nous de relire cet héritage, de le réinterpréter, à la lumière des défis contemporains."

Pierre Moreau souhaite que l'Université redevienne un milieu "où il est intéressant d'étudier, d'enseigner, de faire de la recherche, de contribuer à la mission de formation. Je veux chasser le poids de la lourde bureaucratie qui paralyse ce pour quoi l'université devrait exister." Pour initier et nourrir un dialogue avec la communauté universitaire et le grand public, l'équipe de Pierre Moreau a créé un site Web (www.pierremoreau.com ou www.agirensemble.ca).

Le candidat au rectorat a profité de la conférence de presse pour y aller d'une première promesse. "Si on nous donne la chance de mettre en oeuvre notre vision de l'Université, a-t-il dit en brandissant le numéro du magazine Maclean's consacré au classement des universités canadiennes, dans cinq ans, l'Université Laval ne sera plus au 12e rang sur 15, mais dans le haut de la liste."

Pierre Moreau est un spécialiste de la biologie moléculaire. Il détient un baccalauréat et une maîtrise de l'Université d'Ottawa et un doctorat de l'Université McGill. Professeur à l'Université depuis 1987, il s'est distingué par la qualité de son enseignement en obtenant le prix Summa de sa faculté à deux reprises. En 1993, l'Association des étudiants en sciences et génie lui décernait le prix du "Professeur par excellence de la FSG". De 1993 à 1998, il a occupé le poste de vice-doyen aux études de cette faculté. Il en est le doyen depuis le 20 mai 1998.

Pierre Moreau est le premier candidat à annoncer publiquement son entrée dans la course au rectorat depuis la mise en marche de la procédure d'élection, le 21 janvier. Rappelons cependant qu'en septembre dernier, François Tavenas dévoilait, dans son Discours de la rentrée, son intention de solliciter un second mandat de cinq ans à la direction de l'Université.

JEAN HAMANN