17 janvier 2002

Opération Gaspésie Laval passe en deuxième vitesse

La main-d'oeuvre régionale n'est pas suffisamment formée pour les 5 000 emplois universitaires, techniques et professionnels que l'on prévoit être disponibles en Gaspésie d'ici 2004

Tournée de promotion dans des cégeps, recrutement de stagiaires, spectacle de musique et journée promotionnelle: les responsables d'Opération Gaspésie Laval (OGL) auront du pain sur la planche au cours des deux prochains mois. Mais la lourdeur de la tâche n'effraie pas la coresponsable d'OGL, l'étudiante en agronomie Audrey Simard. "Nous ne sommes que deux, mais nous allons être partout!", s'exclame-t-elle.

Opération Gaspésie Laval a pour principal objectif de motiver les étudiants et étudiantes de Laval à effectuer un stage en Gaspésie ou aux Îles-de-la-Madeleine au cours de leurs études, ou carrément à aller y travailler une fois qu'ils auront obtenu leur diplôme. Pour cela, OGL tient à remettre les pendules à l'heure quant à l'état de l'économie de cette région éloignée. "Souvent, l'image que l'on reçoit est qu'il n'y a pas d'emplois pour les universitaires aux études supérieures, explique la coresponsable d'OGL et étudiante en économie et gestion agroalimentaires, Emmanuelle Choquette. Nous voulons changer cette image inexacte. C'est tout le contraire: il y a des entreprises dynamiques ainsi qu'une belle qualité de vie. Il y a un avenir là-bas."

Opération Gaspésie Laval à été lancée en 1999. Cet organisme étudiant dispose d'un secrétariat avec permanence depuis novembre dernier. Le 16 décembre, les deux coresponsables étaient à Gaspé dans le cadre d'un colloque régional sur la formation. "Selon certaines statistiques, indique Emmanuelle Choquette, la main-d'oeuvre régionale n'est pas suffisamment formée pour les 5 000 emplois universitaires, techniques et professionnels que l'on prévoit être disponibles en Gaspésie d'ici 2004."

Faire rayonner la Gaspésie et les Îles sur le campus
Audrey Simard et Emmanuelle Choquette entreprendront bientôt la tournée des facultés. Elles rencontreront les responsables des stages afin de faire valoir auprès des étudiants et étudiantes les avantages de la péninsule gaspésienne et de l'archipel madelinot comme terrains de stages. Les possibilités de stages les plus nombreuses se trouvent du côté de l'agriculture, de la foresterie, de la biologie, de la géologie, du génie, de l'informatique, des arts, de l'architecture et des sciences sociales.

Fin janvier, les deux coresponsables feront la tournée des trois cégeps de la Gaspésie, soit ceux de Matane, Gaspé et Carleton. Ce petit voyage de promotion visera à sensibiliser les étudiants et étudiantes qui prévoient poursuivre leurs études à l'université, à revenir dans leur région natale une fois leurs études universitaires terminées. Il servira également à leur dire qu'OGL travaille déjà pour leur région et qu'elle travaillera, grâce à ses nombreux contacts, à leur trouver des stages et même de l'emploi à la fin de leurs études à l'Université Laval.

Un spectacle de musique aura lieu le vendredi 15 février au pavillon Alexandre-Vachon. Un groupe de musiciens de Gaspésie et un autre des Îles-de-la-Madeleine interpréteront des chansons reflétant l'identité acadienne. "Il s'agit d'une autre façon de faire de la publicité, soutient Emmanuelle Choquette. Nous nous sommes dit qu'un spectacle musical touchera sûrement plus d'étudiants qu'une conférence de presse." Enfin, le vendredi 22 mars, l'Agora du pavillon Alphonse-Desjardins accueillera la troisième édition de la Journée de la Gaspésie et des Îles. L'an dernier, une vingtaine de jeunes et dynamiques entreprises étaient sur place. La programmation 2002 sera dans la même veine et visera à promouvoir l'emploi dans la péninsule et dans l'archipel.

Le bureau d'Opération Gaspésie Laval est situé au 2256 du pavillon Maurice-Pollack. Pour information: 656-2131, poste 12579, ou gaspesie_laval@hotmail.com. Au fait, OGL a aussi une devise, soit "La Gaspésie, osons la vivre!".

YVON LAROSE