6 décembre 2001

Rencontre Malpica-Tavenas

L'Organisation universitaire interaméricaine a de profondes racines à Québec

Le président de l'Organisation universitaire interaméricaine (OUI), le Vénézuélien Freddy Malpica Pérez, a rencontré le recteur François Tavenas la semaine dernière. Le recteur de l'Université Laval est depuis peu le nouveau vice-président de l'OUI pour la région du Canada. Son mandat est de quatre ans. Les échanges ont porté sur l'apport de l'Université Laval à l'OUI à titre de partenaire d'un réseau de 400 membres réguliers ou associés représentant 25 pays. On a aussi discuté de la contribution du recteur Tavenas comme représentant du Canada.

"Par son leadership, le recteur Tavenas peut amener les universités québécoises et canadiennes à participer encore davantage à la coopération universitaire interaméricaine, indique la secrétaire générale exécutive de l'Organisation, Michelle Bussières. Quant au Profil international mis en place à l'Université Laval, cette formule très intéressante pourrait constituer un apport important à l'OUI, comme un modèle qui pourrait être implanté chez nos membres." Rappelons que le Profil international se veut une nouvelle façon de voir les échanges étudiants. Il comprend notamment des bourses d'immersion linguistique, un remboursement de dépenses et une assurance de recevoir des cours de qualité égale.

L 'Organisation universitaire interaméricaine a vu le jour à Québec en 1979. Cet organisme apolitique a comme mandat de favoriser la coopération entre les institutions universitaires ainsi que le développement de l'enseignement supérieur dans les Amériques. L'Université Laval a de nombreux liens avec l'OUI. De concert avec deux autres institutions québécoises, elle contribue au fonctionnement des deux sièges administratifs de l'Organisation. Depuis mars 2000, le secrétariat général de l'OUI loge dans le Vieux-Québec à la Faculté d'aménagement, d'architecture et des arts visuels. La Faculté participe actuellement avec douze autres universités à la mise sur pied d'un réseau interaméricain de formation appelé: Gestion intégrée du patrimoine urbain. Les réseaux interaméricains de formation de l'OUI visent la création de nouveaux programmes de maîtrise avec des modules communs, ou l'amélioration de programmes de maîtrise interaméricains existants. Pour plus d'informations, consultez le site Web http://www.oui-iohe.qc.ca/

YVON LAROSE