6 décembre 2001

L'INAF reconnu par le Conseil universitaire


Déjà 17,3 millions d'investissements pour la recherche sur les nutraceutiques et les aliments fonctionnels

L'Institut des nutraceutiques et des aliments fonctionnels (INAF) a reçu la reconnaissance de l'Université lors de la séance du Conseil universitaire du 4 décembre, laquelle constituait la suite de la du CU du 27 novembre, qui avait été ajournée.

On sait qu'à l'Université Laval, plusieurs équipes et centres de recherche de la Faculté des sciences de l'agriculture et de l'alimentation, de la Faculté de médecine et de la Faculté de pharmacie s'intéressent à divers aspects du secteur des nutraceutiques et des aliments fonctionnels. La possibilité de structurer un projet d'envergure visant la création d'un pôle d'expertise dans ces domaines s'est concrétisée en 1997. Une demande soumise au programme d'innovation de la Fondation canadienne pour l'innovation (FCI), par un regroupement d'une douzaine de chercheurs de ces facultés, a d'ailleurs été agréée en novembre 1999. Le projet a ainsi entraîné des investissements totalisant 17,3 millions de dollars qui permettront notamment aux chercheurs d'occuper dès l'automne 2002 des locaux rénovés et adaptés à sa mission, dans l'actuel pavillon des Services.

"La mise en place d'un institut universitaire qui rassemble des chercheurs de diverses disciplines revêt une importance capitale afin d'accroître les connaissances fondamentales dans ce domaine où les sciences bioalimentaires et les sciences de la santé convergent vers des solutions destinées à améliorer la santé de la population", peut-on lire dans le document soumis par les trois facultés partenaires.

La mission de l'INAF s'articulera autour de la recherche, du développement et de la formation universitaire, tout en favorisant le transfert des connaissances et des technologies aux acteurs du milieu, aux professionnels de la santé et au grand public.