6 décembre 2001

Signature de la convention collective entre
l'Université et le SPUL

La direction de l'Université Laval et le Comité exécutif du Syndicat des professeurs et professeures de l'Université Laval (SPUL) avisent la communauté universitaire et la population en général qu'ils ont signé, le 29 novembre, le projet de convention collective sur lequel ils s'étaient entendus et que leurs instances respectives ont accepté d'entériner.

Cette nouvelle convention collective restera en vigueur jusqu'au 31 mai 2004. Elle reflète une vision de l'Université Laval qui, de l'avis des deux parties, permettra d'assurer le développement de l'institution.

Cette convention collective crée les conditions pour garantir un encadrement et une formation de qualité aux étudiantes et étudiants. Elle favorisera également le recrutement et la rétention d'un corps professoral de plus en plus sollicité par des institutions concurrentes de partout au monde. L'Université Laval vient ainsi de s'assurer de demeurer dans le peloton de tête des grandes universités canadiennes.

Selon le recteur François Tavenas et le président du SPUL, Claude Banville, la population étudiante peut envisager l'avenir de l'Université Laval avec confiance et sérénité. Les conditions sont en place pour garantir, pour plusieurs années, le haut niveau de qualité de formation auquel les étudiantes et les étudiants de l'Université Laval s'attendent.

François Tavenas et Claude Banville se réjouissent, par ailleurs, que cette convention permette également à l'Université et à ses chercheurs de maintenir leur place de choix dans les réseaux de recherche universitaire au Québec, au Canada et dans le monde. Ils estiment également qu'à l'issue de cette négociation entre l'Université et ses professeures et professeurs, la communauté universitaire sort encore plus apte à se mobiliser pour assurer la défense collective des intérêts de l'institution.