6 décembre 2001

SIX LEADERS EN RECHERCHE

Laval obtient six nouvelles Chaires de recherche du Canada

Six candidats de l'Université Laval comptent au nombre des chercheurs retenus au terme du quatrième concours du Programme de Chaires de recherche du Canada. Quatre d'entre eux, Jocelyn Létourneau, Michel Maziade, Carol Richards et Angelo Tremblay, obtiennent une chaire de niveau 1, dotée d'un budget annuel de 200 000 $, valable pour une durée de sept ans et renouvelable au moins une fois. Deux autres chercheurs, Justin Bisanswa et Laurent Drissen, obtiennent des chaires de niveau 2, dotées d'un budget annuel de 100 000 $, valables pour cinq ans et renouvelables une fois.

Chefs de file reconnus
Les chaires de niveau 1 sont attribuées à des chercheurs d'expérience reconnus comme chefs de file mondiaux dans leur domaine. Jocelyn Létourneau (Histoire) obtient la Chaire interdisciplinaire sur la collectivité québécoise, dont l'objet est l'étude de la collectivité québécoise au chapitre de ses conditions d'épanouissement et du devenir de son identité historique, dans le contexte de la mondialisation. Michel Maziade (Psychiatrie) devient titulaire de la Chaire en génétique des troubles neuropsychiatriques. Il poursuivra ses travaux sur l'analyse du matériel génétique en vue de déceler des liaisons dans la susceptibilité à la schizophrénie et au trouble bipolaire.

Grâce à la Chaire en adaptation-réadaptation, Carol Richards (Réadaptation) approfondira ses études sur l'optimisation de la récupération locomotrice chez les victimes d'accidents cérébro-vasculaires afin de favoriser leur réintégration sociale. Enfin, le titulaire de la Chaire en activité physique, nutrition et bilan énergétique, Angelo Tremblay, poussera plus avant ses travaux sur les facteurs qui influencent le bilan énergétique des individus, notamment les liens entre l'activité physique, l'alimentation et l'obésité.

Relève prometteuse
Les chaires de niveau 2 sont attribuées à de jeunes chercheurs que leurs pairs jugent susceptibles de devenir des chefs de file dans leur domaine. Justin Bisanswa (Littératures) obtient la Chaire sur les littératures africaines et la francophonie. Ses travaux porteront sur l'étude des littératures africaines francophones des vingt dernières années en vue de mieux comprendre les sociétés et les cultures africaines, en rapport avec les autres cultures francophones. Il enseigne présentement à l'Université de Liège. De son côté, grâce à la Chaire sur les étoiles massives et l'imagerie hyperspectrale, l'astrophysicien Laurent Drissen poursuivra ses recherches sur les vents émis par les étoiles massives. Ses travaux porteront également sur la conception d'instruments astronomiques innovateurs.

Le budget de chaque chaire couvre le salaire du titulaire et les dépenses reliées au fonctionnement de la chaire. De plus, chaque chercheur recevra une subvention de la Fondation canadienne pour l'innovation (FCI). Ce montant sera apparié par le ministère de l'Éducation du Québec (MEQ) et des partenaires ajouteront une somme équivalant à 20 % du montant total.

Le gouvernement fédéral investit 900 millions de dollars dans le programme de Chaires du Canada dans le but d'aider les universités canadiennes à attirer et à conserver les meilleurs chercheurs. Après quatre concours, l'Université Laval a obtenu 25 chaires; d'ici 2005, elle devrait en avoir 96. La plus grande partie de ces chaires seront réparties entre les facultés au prorata des fonds fédéraux qu'elles obtiennent; les autres serviront à encourager l'interdisciplinarité entre les unités.

JEAN HAMANN