6 décembre 2001

Accueil, encadrement et intégration

L'Université se dote d'une politique pour favoriser le développement et la réussite de ses étudiants

Lors de sa séance du 27 novembre, le Conseil universitaire a adopté un document qui était très attendu: la Politique sur l'accueil, l'encadrement et l'intégration des étudiants, laquelle veut "exprimer l'importance première que l'Université accorde à la réussite et à l'accomplissement des étudiants qui s'inscrivent aux activités de formation qu'elle offre".

Issue d'une synthèse des rapports de la Commission des affaires étudiantes et de la Commission des études sur le sujet, la nouvelle politique vise à: favoriser la réussite du projet de formation intellectuelle et professionnelle ainsi que le développement personnel et social des étudiants, en offrant les conditions qui y sont propices; rappeler les responsabilités de chacun dans l'accueil, l'encadrement et l'intégration des étudiants; et encourager et entretenir la concertation entre tous les membres de la communauté universitaire et susciter une réflexion sur les exigences propres à l'accueil, à l'encadrement et à l'intégration des étudiants.

Par quatre chemins
Toute une série de mesures seront prises, entre autres, par certaines unités particulièrement touchées par l'une ou l'autre des dispositions de la Politique, pour favoriser une information adéquate et accessible, un soutien pédagogique attentif, l'accès aux ressources de l'Université et un milieu de vie dynamique.
Par exemple, des dispositions seront mises en uvre pour faire en sorte que l'information soit toujours claire et facilement accessible, tant sur les programmes qu'en ce qui concerne les ressources disponibles et les services offerts à l'Université, de même que pour offrir des activités d'accueil et d'Information à tous les nouveaux étudiants, quelle que soit leur session d'arrivée. En matière de soutien pédagogique, les moyens utilisés miseront notamment sur un encadrement soutenu pour les étudiants inscrits à la première session de leur programme (non seulement par la réduction de la taille des groupes, mais également par la stabilité de ceux-ci), sur des méthodes d'évaluation des apprentissages renseignant l'étudiant sur ses progrès scolaires, sur l'écoute des réalités étudiantes et l'organisation de la vie universitaire en fonction de ces réalités (horaires de cours plus flexibles, assouplissement des formules pédagogiques, facilitation des rencontres et des échanges, etc.), et sur la disponibilité du corps professoral et enseignant, du personnel des gestion des études, des services universitaires et des partenaires de l'Université.

On compte par ailleurs consolider les services spécialisés qui contribuent à l'accueil, à l'encadrement et à l'intégration des étudiants (orientation, aide à l'apprentissage, soutien psychologique, aide financière, insertion professionnelle), valoriser la participation des étudiants aux différents comités institutionnels (comme les comités de programme), inciter ces derniers à participer à la planification et à l'organisation des services qu'ils réclament, favoriser les interactions entre les associations d'étudiants ainsi que l'emploi des étudiants à l'Université, et associer les étudiants à l'organisation de diverses mesures ayant trait à leur accueil, leur encadrement et leur intégration.

C'est le vice-recteur aux affaires académiques et étudiantes qui est responsable du suivi de la Politique sur l'accueil, l'encadrement et l'intégration des étudiants. Il sera appuyé par un comité formé de la registraire, de la directrice du Service des affaires étudiantes, du directeur de la Direction générale des programmes de premier cycle, du doyen de la Faculté des études supérieures, d'un représentant du Vice-rectorat au développement, de deux professeurs et de deux étudiants.

GABRIEL CÔTÉ