20 septembre 2001

Prix et bourses en arts visuels

À l'École des arts visuels, il est de tradition, lors de la rentrée de septembre, d'honorer les récipiendaires de prix et de bourses pour l'année scolaire 2000-2001. Le 6, lors de la remise officielle des récompenses, la finissante de la maîtrise en arts visuels Branka Kopecki a reçu non pas une, mais deux distinctions. À l'instar de Christine St-Maur (baccalauréat en arts plastiques) et de Nathalie Dumont (baccalauréat en communication graphique), elle a mérité le prix René-Richard assorti d'une bourse individuelle de 3 000 $. Pour l'année qui débute, Branka Kopecki est en plus boursière du Fonds FCAR (Fonds pour la formation de chercheurs et l'aide à la recherche) pour ses études de doctorat, ce qui lui vaut un soutien financier annuel de 20 000 $.

Le prix Louis-Garneau, assorti d'une bourse de 1 000 $, est attribué cette année à Fannie Giguère, finissante du baccalauréat en arts plastiques. Thérèse Guy (peinture) et Jean-Étienne Joubert (sculpture) sont les récipiendaires du prix La Vigie. Ils reçoivent chacun une bourse de 150 $. Nancy Potvin et Johanne Fournier obtiennent du Fonds FCAR une bourse individuelle annuelle de 15 000 $ pour leurs études de maîtrise dans le microprogramme en multimédia. Enfin, ING Groupe Commerce verse respectivement 1 000 $ et 500 $ à Sébastien Lavoie et Mana Rouholamini pour la qualité de leur oeuvre réalisée dans le cadre du microprogramme de deuxième cycle en édition de livres d'artistes.

Le peintre René Richard a légué ses biens à une fiducie en 1982. La fondation qui porte son nom verse annuellement à l'Université Laval des bourses destinées à des étudiants et étudiantes inscrits à un programme en art. L'homme d'affaires Louis Garneau a terminé en 1983 un baccauréat en arts plastiques à l'École des arts visuels. Depuis 1992, le prix qui porte son nom souligne l'excellence du travail artistique d'une finissante ou d'un finissant en arts plastiques de l'École. Quant à La Fondation La Vigie, elle remet chaque année une bourse en peinture et une en sculpture. La Fondation de l'Université gère ces récompenses depuis l'an dernier.

YVON LAROSE