15 février 2001

CAMPUS EXPRESS

PORTES OUVERTES EN THEOLOGIE ET SCIENCES RELIGIEUSES
Le film Stigmates, du réalisateur Rupert Wainwright, portait au grand écran l'existence d'un évangile secret - l'Évangile selon Thomas - recelant les paroles authentiques de Jésus. Fiction ou réalité? Cet évangile existe-t-il? Contient-il des paroles secrètes de Jésus? Pourquoi le Vatican ne le reconnaît-il pas comme un évangile canonique? Que sont les stigmates? Voilà quelques-unes des questions que l'on discutera à la suite de la présentation d'extraits du film Stigmates, dans le cadre de la journée "Portes ouvertes" tenue le dimanche 18 février par la Faculté de théologie et de sciences religieuses. Venez partager vos réactions et identifier, à travers les héros et le scénario du film Stigmates, la quête de vérité et la recherche spirituelle des hommes et des femmes d'aujourd'hui. Les activités de cette journée "Portes ouvertes" se dérouleront de 10 h à 15 h, au local 813 du pavillon Félix-Antoine-Savard. Au programme: de 10 h à midi, accueil, rencontre avec le personnel, présentation des programmes d'études en théologie et en sciences religieuses, visite des locaux; buffet léger de 12 h à 13 h; film, animation et discussion, de 13 h à 15 h. Une confirmation de votre présence, par téléphone, au (418) 656-3576, serait appréciée. Stationnement gratuit.


LA ZLÉA: UN OUTIL AU PROFIT DE QUI?
Le comité de l'Université Laval de l'Entraide universitaire mondiale du Canada (EUMC) invite toute la population de Québec au colloque civique "La ZLÉA: un outil au profit de qui?" qui se tiendra les 16, 17 et 18 février au pavillon Palasis-Prince. Le but de ce colloque est de favoriser et de promouvoir une réflexion critique de la future Zone de libre-échange des Amériques (ZLÉA) qui sera discutée lors du Sommet des Amériques qui aura lieu à Québec en avril prochain. Au moyen de conférences, d'ateliers et d'un débat contradictoire, les participants discuterons des "enjeux non-lucratifs" que sont la démocratie, les droits de la personne, les droits du travail, l'environnement, le système d'éducation public, le système public de santé, etc. Au nombre des participants, figurent Dorval Brunelle, codirecteur du Groupe de recherche sur l'intégration continentale (GRIC) de l'UQAM, Yvan Comeau, professeur en service social à l'Université Laval, Paul Makdissi, professeur au Département d'économique à l'Université de Sherbrooke, Nicolas Lefebvre-Legault, membre du groupe Émile-Henry, Deny Duchesne, du Rassemblement pour une alternative progressiste (RAP), Jacques Larochelle, professeur de biologie à Laval, Pierre Mouterde, professeur de philosophie au Cégep de Limoilou, André Paradis, directeur général de la Ligue des droits et libertés de Montréal, Sylvain Dessy, professeur au Département d'économique de l'Université Laval, ainsi qu'un représentant du Front Zapatiste de Libération Nationale arrivant directement du Mexique. Toutes les activités sont gratuites et aucune inscription n'est requise. Ce colloque est organisé en collaboration avec l'Opération Québec Printemps 2001 et la Coalition des associations étudiantes collégiales de Québec (CAECQ). Pour plus d'information, consultez le site Web
http://www.ulaval.ca/eumc/colloque/index.htm


CONFÉRENCE DE JACQUES LÉONARD
La Chaire Stephen-Jarislowsky en gestion des affaires internationales recevra Jacques Léonard, président du Conseil du Trésor du Québec, à l'occasion d'une conférence au Club des présidents qui se tiendra le jeudi 22 février, à 11 h 30, à l'amphithéâtre IBM (salle 0610) du pavillon Palasis-Prince. Intitulée "Le Québec et les finances: perspectives d'avenir", cette conférence portera sur la modernisation de l'État et l'utilisation des surplus budgétaires gouvernementaux. Bienvenue à tous les membres de la communauté universitaire.


CONFÉRENCE DE ABDOULAYE GUEYE
Abdoulaye Gueye, docteur en sociologie (EHESS-Paris) et chercheur post-doctoral au CÉLAT donnera une conférence sur "La position des intellectuels africains dans le champ africaniste français", le jeudi 22 février, à 11 h 45, au local 3470 du pavillon Charles -De Koninck. Cette conférence est organisée par le Groupe d'étude et de recherche sur les sociétés africaines (GERSA) de la Faculté des sciences sociales. La présence des intellectuels africains en France s'accomplit aujourd'hui dans un rapport conflictuel insolite dont les causes résident avant tout dans la transformation même des motifs et objectifs de cette présence. Le fonctionnement des études africaines fait l'objet d'une remise en question de la part des intellectuels africains qui y objectivent leur propre situation caractérisée par une forte précarité. Contribuant de manière indéniable à la reproduction du champ africaniste par leur présence massive dans les programmes africanistes en milieu universitaire français, les intellectuels africains estiment se heurter à des obstacles d'ordre raciste dès qu'ils aspirent à intégrer le corps professoral africaniste. L'objet de cette conférence sera de rendre compte de l'origine et de la configuration du débat engendré par cette représentation du champ africaniste tant dans les publications scientifiques françaises que dans des entretiens individuels. Le conférencier tentera notamment de rendre intelligible la condition universitaire des intellectuels africains par rapport aux logiques de cooptation dans l'université française et à la situation de non Africains à la recherche d'une intégration professionnelle au sein de cette université.


SEMAINE MULTICULTURELLE EN SCIENCES SOCIALES
La Semaine multiculturelle de l'Association des étudiants et étudiantes en anthropologie se déroulera du 19 au 23 février. Au programme des activités, figurent notamment une exposition d'objets d'arts étrangers et de photos de voyages (Département d'anthropologie, niveau 3, pavillon Charles-de Koninck); une Soirée de contes et légendes à la Salle d'exposition du pavillon Alphonse-Desjardins, le mardi 20 février, à 19 h; une conférence de l'anthropologue Sylvie Poirier sur l'art des aborigènes australiens, le mercredi 21 février, à 16 h, au local 3F du pavillon Charles-De Koninck, un Souper multiculturel au Café Humaniterre (281, de la Couronne) le jeudi 22 février, à 19 h. Des kiosques présenteront la culture du Paraguay, de la Chine, du Bénin, d'Haîti et des Antilles, ainsi que les activités d'organismes comme l'EUMC et Amnistie Internationale. Renseignements: Geneviève Lapointe (686-3841), Marie-Christine Tremblay (682-6750) ou Marie-Hélène Quesnel (658-1119).

PHONOTHON ANNUEL DE LA FACULTÉ DES SCIENCES DE L'ADMINISTRATION
La Faculté des sciences de l'administration (FSA) tiendra son phonothon annuel le mercredi 21 février, à compter de 17 h, au pavillon Alphonse-Desjardins. Cette activité de sollicitation a pour objectif de rejoindre, par téléphone, un total de 1 500 diplômés qui seront invités à contribuer financièrement au Fonds d'enseignement et de recherche (FER) de la Faculté. Le but du FER est de promouvoir le développement de l'enseignement et de la recherche à la FSA en appuyant financièrement des activités et des projets compatibles avec la mission universitaire. En tout, 25 bénévoles, dont une quinzaine de la Faculté, participeront à cet événement dont l'objectif est de recueillir plus de 25 000 $. Les membres du personnel enseignant et administratif de la FSA qui aimeraient s'impliquer activement, lors de cette soirée, sont invités à communiquer avec le coordonnateur des relations avec le milieu, Rémi Dion au numéro 656-7020. À cette occasion, se déroulera également, dans les locaux de la Fondation de l'Université Laval, une opération de phonothon dont l'objectif visé est de recueillir entre 10 000 $ et 15 000 $ pour le Fonds Simone-et-Marcel-Bélanger lancé en novembre 2000. Cette opération, présidée par Marc Roy, président du Conseil, Roy, Lévesque & Associés, et appuyée par une dizaine de bénévoles, sera orientée vers les diplômés des années 1946 à 1972, années d'enseignement de Marcel Bélanger à la FSA.


ARCHITECTURE BIBLIOTHÉCAIRE
L'École d'architecture de l'Université Laval et la Grande bibliothèque du Québec présentent, jusqu'au 18 février, sous la forme de maquettes, les résultats du Concours international d'architecture de la Grande Bibliothèque du Québec. Ce premier concours international tenu pour un édifice public au Québec aura permis à de nombreuses firmes du Québec et d'ailleurs d'enrichir la réflexion publique sur la place de la bibliothèque dans le paysage urbain et d'actualiser sa portée culturelle. Cette présentation, ayant pour titre: "L'architecture bibliothécaire ou quelle Grande bibliothèque pour le Québec?", s'articule autour des maquettes et des esquisses présentées dans le cadre de ce concours. Elle propose cinq expériences et visions différentes. Images et documents rendent claires et palpables les propositions architecturales dont le projet lauréat. Preuve que l'architecture est déterminante dans notre manière de vivre le savoir et de l'inscrire dans la cité. Le public aura l'occasion de découvrir, trois ans avant son ouverture, la bibliothèque qui sera construite par le consortium d'architectes Patkau/Croft-Pelletier. C'est le moment ou jamais de scruter la future Grande bibliothèque du Québec et d'apprendre à la connaître. Les résultats du Concours internationald'architecture sont présentés à la salle 1204 de l'École d'architecture, 1, Côte de la Fabrique, du mardi au dimanche, de 12 h à 18 h.


CONFÉRENCE DE JEAN-PAUL GAGNÉ
La Chaire Stephen-Jarislowsky en gestion des affaires internationales recevra Jean-Paul Gagné, éditeur du journal Les Affaires, à l'occasion d'une conférence au Club des présidents qui se tiendra le jeudi 15 février, à 11 h 30, à l'amphithéâtre IBM (salle 0610) du pavillon Palasis-Prince. Lors de cette conférence, intitulée "L'entrepreneur québécois sur la scène internationale", Jean-Paul Gagné partagera ses réflexions sur ce sujet en situant la présence internationale des entrepreneurs québécois par rapport à ceux des autres provinces, en délimitant les domaines où on les retrouve et en identifiant des modèles de réussite. Il traitera ensuite des conditions de succès à l'étranger, autant pour les entreprises que pour les professionnels qui veulent y faire carrière. Il soulignera enfin les politiques qui doivent être améliorées pour augmenter notre compétitivité globale face à la concurrence étrangère. Bienvenue à tous les membres de la communauté universitaire.