11 janvier 2001

Laval triomphe aux Jeux du commerce


Les étudiants de la Faculté des sciences de l'administration ont remporté les honneurs de la 13e édition des Jeux du Commerce qui se tenait à l'Université du Québec à Montréal (UQAM) du 4 au 7 janvier 2001. Les 83 membres de la Délégation de Laval ont su s'imposer et prouver leur excellence en terminant en première position devant onze autres facultés d'administration des universités du Québec, de l'Ontario et du Nouveau-Brunswick.

Cette compétition, principalement académique, a pour but de tester les qualités intellectuelles, pédagogiques, professionnelles, sportives et sociales des étudiants. Elle représente la plus importante compétition de gestion d'organisation étudiante de l'Est du Canada. Les 1 200 participants avaient à s'affronter dans quatre domaines précis: cas académiques, débat oratoire, sports et activités sociales.

Dans le domaine des cas académiques, l'équipe de Laval s'est illustrée en se classant première en Gestion des ressources humaine et en Fiscalité, et deuxième en Marketing et en Systèmes d'information organisationnels. Elle a pris le quatrième rang lors du débat oratoire. Dans le domaine des sports, les étudiants de la Faculté des sciences de l'administration ont atteint le haut du classement en kinball, sont arrivés au deuxième rang au handball, en cinquième position en ultimate frisbee et ont terminé au neuvième rang en flag football

En plus de remporter le trophée Patrice-Bourbonnais, décerné aux grands gagnants de la compétition, les étudiants ont obtenu le titre de Comité organisateur de l'année. Depuis le début des Jeux du Commerce en 1989, c'est la quatrième fois que l'Université Laval remporte la première position. Cette année, les étudiants de la Faculté des sciences de l'administration ont eu accès au podium pour une sixième année consécutive. Ils avaient terminé en troisième position l'année dernière.

Soulignons aussi l'excellent travail de tous les entraîneurs de la Faculté, dont René Blais et Philip Grenon qui, depuis dix ans, donnent de leur temps pour aider les membres de la délégation à bien se préparer à ces Jeux.

MANON ROBICHAUD