8 juin 2000

L'Organisation universitaire interaméricaine (OUI) s'installe au coeur de la capitale

L'Organisation universitaire interaméricaine (OUI) a procédé, le 31 mai, à l'inauguration des nouveaux locaux de son Secrétariat au Vieux Séminaire de Québec, 1, Côte de La Fabrique, La cérémonie s'est déroulée en présence du président de l'OUI et recteur de l'Université Simon Bolivar (Caracas, Venezuela), Freddy Malpica Pérez, de la secrétaire générale exécutive de l'OUI, Michelle Bussières, et du président d'honneur de cet événement et recteur de l'Université Laval, François Tavenas. Première association internationale à avoir son siège social dans la région de Québec à sa création en 1979, l'OUI est, depuis mars 2000, l'hôte de l'un de ses membres les plus prestigieux, l'Université Laval, au coeur même du premier établissement d'enseignement supérieur francophone d'Amérique (1663).

La mission de l'OUI est de favoriser le développement de l'enseignement supérieur et la coopération interuniversitaire basée sur la solidarité et les valeurs de justice et d'équité. Présente dans 24 pays, elle regroupe 400 membres réguliers ou associés et constitue ainsi un réseau unique de partenaires. La dimension interaméricaine se profilant en toile de fond des réformes universitaires, l'OUI veut positionner les universités comme des partenaires à part entière du développement durable dans les Amériques, en faisant valoir leur compétence et leur expertise dans le processus d'intégration continentale.

Séminaire itinérant en 2001
L'OUI offre à ses universités membres et à la société civile des activités de formation par le biais de ses deux constituantes: l'Institut de gestion et de leadership universitaires (IGLU), créé en 1983 pour améliorer la formation et le perfectionnement des administrateurs universitaires de l'Amérique latine et des Caraïbes, et le Collège des Amériques (COLAM), créé en 1997 pour promouvoir, entre autres, la formation sur des thèmes d'intérêt hémisphérique et la recherche sur l'intégration continentale, favoriser la compréhension interculturelle et contribuer au renforcement de la démocratie. Une programmation chargée est à l'horaire du calendrier 2000 de l'OUI, dont un séminaire pour les jeunes sur les relations interculturelles dans le contexte de l'intégration continentale, qui sera inauguré à Québec, en avril 2001, à l'occasion du Sommet des Amériques. Ce séminaire itinérant prendra ensuite la route vers Sherbrooke et Montréal, où il relancera le débat.

L'OUI est étroitement associée à un grand nombre d'organismes nationaux et internationaux dont l'Unesco, l'Organisation des États américains (OEA), la Banque interaméricaine de développement (BID), l'Union des universités de l'Amérique latine (UDUAL), l'Association internationale des universités (AIU), l'Association des universités européennes (CRE) et la Corporation andine de développement (CAF). Financée en partie par les institutions membres, elle reçoit par ailleurs, depuis plus de 15 ans, un soutien majeur de l'Agence canadienne de développement international (ACDI), sans oublier les contributions du gouvernement du Québec, de certains gouvernements latino-américains, et maintenant, particulièrement, de l'Université Laval et de la Ville de Québec.