9 décembre 1999

100 millions pour la recherche universitaire


Le programme d'investissement de Valorisation-Recherche Québec démarre

Valorisation-Recherche Québec (VRQ) a annoncé, le 7 décembre, le lancement d'un programme d'investissement destiné à la recherche universitaire québécoise. Doté d'une enveloppe de 100 millions de dollars, le programme se divise en deux volets, l'un consacré à la recherche et l'autre, à la valorisation des résultats de recherche. Selon le président-directeur général de VRQ, Gilbert Drouin, le programme vise à appuyer le regroupement des forces vives de la recherche universitaire au Québec et à valoriser les résultats des travaux dans une perspective d'innovation technologique et sociale.

Les investissements dans le volet "Recherche " encourageront le regroupement des chercheurs provenant de diverses disciplines et institutions, et de différents milieux, de façon à renforcer la position de la recherche universitaire québécoise à l'échelle nationale et internationale. La création d'une telle dynamique permettra de faciliter les partenariats avec l'industrie et les autres milieux utilisateurs des résultats de la recherche et ainsi d'accélérer la diffusion des connaissances.

Par ailleurs, les investissements dans le volet "Valorisation " fourniront aux universités des moyens financiers pour mettre en valeur et commercialiser les résultats de leurs recherches. C'est par la mise en uvre des sociétés de valorisation que le VRQ entend y parvenir.

Le programme résulte du plan d'action du gouvernement du Québec, lequel vise à accélérer la recherche et l'innovation. L'un des principaux leviers de ce plan d'action, annoncé en mars 1999 par le ministre de la Recherche, de la Science et de la Technologie, Jean Rochon, s'est traduit par une subvention de 100 millions de dollars attribuée à Valorisation-Recherche Québec.

VRQ a pour mission de contribuer à renforcer la recherche universitaire et d'en accroître les retombées pour la société québécoise. Ces objectifs seront atteints grâce à la concertation des forces de recherche et à l'accélération du transfert des résultats des travaux vers leur application ou leur commercialisation.