9 décembre 1999

Un Pachelbel rayonnant

Les six premiers volumes de l'intégrale d'Antoine Bouchard sont parus chez Dorian

L'organiste Antoine Bouchard est en train d'ériger un monument d'une exceptionnelle beauté à même le riche matériau fourni par le génie créateur de Johann Pachelbel (1653-1706), le compositeur du fameux et indissociable Canon.

Entreprise en 1998, puis lancée sur le marché à la fin d'avril 1999, la construction sur disque de l'intégrale de l'oeuvre pour orgue du maître de Nüremberg prend une ampleur édifiante à la parution de chaque volume qui la compose. Une fois parachevée (les sessions d'enregistrement ont pris fin il y a quelques mois), celle-ci comprendra 286 titres qui tiendront en 11 volumes.

Un vent de fraîcheur
Le professeur émérite de la Faculté de musique se fait, à chacune des six premières stations de son chemin de foi "pachelbélien", l'instrument d'une haute oeuvre, incarnant dans son approche le pèlerin, celui de l'humilité derrière chaque note, celui de l'effacement dans l'accomplissement. Transis jusqu'à la moelle par le souffle inspirateur du précurseur de Bach, le superbe orgue Casavant de l'église de Saint-Pascal-de-Kamouraska s'épanche, quant à lui, dans la quiétude méditative, embaume d'un irrépressible encens à la douceur mystique.

"Antoine Bouchard a trouvé la manière la plus naturelle de jouer cette musique sur un instrument idéal. Son ornementation, son phrasé, son expression, tout respire la vie. C'est une découverte, un vent de fraîcheur", s'enflamme Claude Beaudry, chef de l'Audiodiapothèque de la Bibliothèque de l'Université et organiste de formation. Ce dernier, qui a été titulaire de l'orgue de la paroisse Saint-Charles de Limoilou pendant près de 30 ans, qualifie de "marquante" l'intégrale de l'oeuvre pour orgue de Pachelbel enregistrée par Antoine Bouchard et distribuée par la réputée maison américaine Dorian.

La mélodie du bonheur
Le poète Denys Néron, propriétaire de la Librairie À la Bonne Occasion de Québec et mélomane "impénitent", est tombé lui aussi sous le charme du Pachelbel de Bouchard dont il a pris le temps de savourer les volumes 1, 4 et 5. "C'est l'oeuvre pour orgue la plus chantante que j'ai entendue. Toute de légèreté, de sérénité, de beauté, toujours inspirée, remplie d'un bonheur sans excès qui s'exprime dans une plénitude sonore sans recherche d'effet, elle est rayonnante comme une fleur qui émerge", s'enthousiasme-t-il.

Nous communions d'office, en somme, à l'interprétation "habitée" d'un magnanime célébrant au toucher lumineux qui veille avec recueillement, en son apaisante chapelle ardente, sur le glorieux corpus d'une céleste musique sublimement sereine d'intériorité sanctifiante.

Les six premiers volumes de l'intégrale Pachelbel d'Antoine Bouchard sont déjà disponibles. Les volumes 7 à 11 devaient apparaître à tour de rôle, d'ici au mois d'avril de l'an 2000, sur les rayons des bons disquaires.


GABRIEL CÔTÉ