23 septembre 1999

L'affaire est dans le sac


Le "Lapsak" est devenu une réalité grâce à des professeurs de la FSA et à Entrepreneuriat Laval

Marie-Ève Drouin, Isobel Tardif et Marie-Pierre Touré ont vraiment bien su joindre - comme le dit l'expression - "l'outil et l'agréable", et conjuguer la théorie et la pratique. Ces trois étudiantes du baccalauréat en administration des affaires ont en effet réussi à concevoir un produit novateur et à fonder leur propre entreprise récemment, avant même la fin de leurs études universitaires.

Les jeunes entrepreneures ont fait preuve d'un flair certain, à la session d'hiver 1999, lorsqu'elles ont décidé de profiter pleinement de l'instauration du programme Ulysse à la Faculté des sciences de l'administration, l'automne suivant, pour proposer un sac à dos multifonctionnel aux futurs étudiants, le Lapsak.

Rappelons ici que le programme Ulysse rend obligatoire l'utilisation de l'ordinateur portatif comme outil de travail quotidien. Il s'adresse cette année aux étudiants et aux étudiantes qui entreprennent leur première année d'études au baccalauréat en administration des affaires de même qu'aux nouveaux arrivants inscrits au 2e cycle, au MBA en gestion des entreprises.

Un précieux secours
"L'idée nous est venue à l'intérieur du cours "Processus de management" donné par le professeur Daniel Loupret. Nous avions formé une équipe de sept ou huit étudiants et étudiantes et nous devions monter un plan d'affaire. C'est à ce moment qu'est né, grâce au coup de main de certains professeurs, le projet de fabriquer un sac à dos spécialement conçu pour le transport de l'ordinateur portatif et des manuels scolaires", raconte Marie-Ève Drouin.

Mais il fallait pousser plus loin le concept. Entrepreneuriat Laval leur a été alors d'un précieux secours. "Les différentes personnes ressources que nous avons rencontrées au sein d'Entrepreneuriat Laval ont été extraordinaires, poursuit-elle. Elles nous ont grandement aidé à monter un vrai plan d'affaire, à trouver du financement, et ce en nous évitant de défrayer quantité de frais de toutes sortes."

Plus de 150 sacs
Les trois associées à parts égales - Isobel s'occupe de la production, Marie-Pierre du marketing et Marie-Ève de la comptabilité - ont vendu plus de 150 sacs de marque Lapsak depuis le mois d'août aux étudiants du programme Ulysse de la Faculté des sciences de l'administration.

Cependant, leur marché ne se limitera pas trop longtemps au seul milieu intrafacultaire, semble-t-il, car d'autres débouchés pourraient apparaître prochainement à l'horizon, à l'intérieur de l'Université Laval, dans la région de Québec et même du côté de Montréal, aux HEC et à McGill entre autres, confie Marie-Ève Drouin.

Un jour, peut-être
Même si l'accueil réservé jusqu'ici à leur produit laisse miroiter un marché au potentiel plus qu'intéressant, les trois étudiantes entendent se consacrer d'abord et avant tout à leurs études. Isobel Tardif suit sa deuxième session à la Faculté des sciences de l'administration. Marie-Pierre Touré et Marie-Ève Drouin, quant à elles, en sont à leur deuxième année d'études.

Le fabriquant des réputés sacs Lavoie, Identification Sports, se charge actuellement de la confection du Lapsak. Il n'est pas dit, toutefois, qu'Isobel, Marie-Pierre et Marie-Ève ne posséderont pas un jour prochain, après leur bac, leur propre manufacture. (On peut obtenir plus de renseignements sur le Lapsak en composant le 835-9081 ou en écrivant à : lapsak@hotmail.com)


GABRIEL CÔTÉ