23 septembre 1999

La Faculté des sciences de l'administration se donne un code d'éthique


Une première à l'Université

Mission accomplie, pour la Faculté des sciences de l'administration. Deux ans après avoir entrepris une vaste consultation auprès de tous ses membres (étudiants, corps professoral, personnels enseignant et administratif) et trois mois après avoir reçu le feu vert du Conseil de la Faculté, la FSA peut aujourd'hui se vanter d'être la première unité de l'Université Laval à posséder un code d'éthique, qui vient de faire l'objet d'une large diffusion.

Depuis la semaine dernière, en effet, les étudiants et les étudiantes de la Faculté ont commencé à recevoir un exemplaire du Code d'éthique dans les salles de cours, grâce à la collaboration de l'Association des étudiants en sciences de l'administration de l'Université Laval (AÉSAL) et de l'Association des participants à la maîtrise en administration de Laval (APMAL). Le Code sera distribué au personnel de la FSA, cette semaine, par envoi postal. Il est même disponible en version électronique à l'adresse: http://www.fsa.ulaval.ca/ethique.

"Je suis convaincu que ce Code d'éthique contribuera à renforcer la réputation d'excellence de la Faculté et à maintenir un milieu de travail sain et productif", déclare le doyen Bernard Garnier.

Principes et valeurs
Le Code d'éthique, sous-titré "Énoncé de principes et valeurs de conduite à la Faculté des sciences de l'administration", tient en une brochure d'une vingtaine de pages. Il s'articule autour de trois grands principes et valeurs.

Premier élément touché, celui d'une formation de qualité, où sont abordées la contribution des membres du personnel enseignant (compétence pédagogique, développement et évaluation de l'étudiant) et celle des membres du personnel administratif et des étudiants. Suivent, en second lieu, le respect et la collaboration, vus sous l'angle de la liberté universitaire, du respect envers l'institution, du respect d'autrui, du respect de la diversité, de la confidentialité.

Le dernier chapitre ouvre, pour sa part, trois volets sur l'intégrité et l'honnêteté. Il passe en revue successivement les notions d'intégrité scientifique (reconnaissance des contributions, confidentialité des données et interprétation des résultats), d'honnêteté (utilisation des fonds et des biens de l'Université, acceptation de cadeaux) et de conflits d'intérêts (divulgation des intérêts, mesures appropriées, orientation des travaux des étudiants, relation de double rôle).

Notons que des suggestions de renvoi à une vingtaine de "textes pertinents" comme la Déclaration des droits des étudiants et des étudiantes, le Règlement sur le harcèlement sexuel, le Règlement sur la propriété intellectuelle, la Politique d'évaluation des apprentissages, le Règlement disciplinaire à l'intention des étudiants et des étudiantes de l'Université Laval, ont été insérés dans le texte du Code d'éthique.

GABRIEL CÔTÉ