23 septembre 1999

Entente de partenariat avec le Centre des congrès


Foyer du plus important centre de recherche scientifique et d'activité intellectuelle hors de la région métropolitaine, l'Université continue d'apporter une contribution essentielle à l'effort de diversification de l'économie de la région de la capitale.

Au cours d'une brève cérémonie, hier après-midi, 22 septembre, le président-directeur général de la Société du Centre des congrès de Québec, Claude Pinault, et le recteur de l'Université Laval, François Tavenas, ont signé une entente de partenariat d'une durée de cinq ans entre les deux organisations. Cette entente vise spécifiquement à accroître la venue de congrès et de colloques scientifiques et professionnels dans la région de Québec, plus particulièrement au Centre des congrès de Québec, et à travailler de concert pour en maximiser les retombées pour les deux organisations.

Un partenariat novateur
Pour le recteur de l'Université Laval, cette entente de partenariat allait de soi, puisque les professeurs de l'Université Laval constituent le plus formidable potentiel d'attrait de congrès et de colloques scientifiques nationaux et internationaux dans la région de Québec. Selon François Tavenas, "les professeurs de l'Université Laval constituent déjà la majorité des membres du Cercle des Ambassadeurs de la grande région de Québec; ils sont ainsi à l'origine de la venue de nombreux congrès internationaux dans la capitale. Il est heureux que la Société du Centre des congrès de Québec reconnaisse ce potentiel inexploité en acceptant de s'associer à l'Université Laval dans cette entente de partenariat qui se veut favorable pour les deux parties".

Pour le président-directeur général de la Société, Claude Pinault, cette entente de partenariat revêt un caractère unique et parfaitement cohérent avec la mission commerciale de la Société, en y incorporant un incitatif financier: "Ainsi, s'inspirant d'un modèle applicable en matière de réseaux de distribution, la présente entente vise à stimuler et à reconnaître les efforts déployés par les ambassadeurs afin de maximiser le nombre de congrès." Claude Pinault a rappelé le double rôle joué par le Centre des congrès de Québec dans la région: celui d'être, d'une part, une vitrine du savoir-faire et de l'expertise de la communauté scientifique et d'affaires et, ce faisant, de favoriser le développement international du Québec et de sa capitale, particulièrement dans les secteurs d'excellence et, d'autre part, celui de moteur économique régional. Au surplus, Claude Pinault a précisé qu'au chapitre des retombées économiques, "le Centre des congrès de Québec a généré, en 1997-1998, 42,2 millions de dollars, dont 25,5 millions en argent neuf, en plus de créer et de maintenir 870 emplois dans la région et de retourner au gouvernement du Québec 6,9 millions en revenus fiscaux et parafiscaux."

Des engagements concrets
Afin de rendre concrète cette entente, l'Université Laval et la Société du Centre des congrès de Québec ont pris plusieurs engagements précis. Ainsi, pour favoriser la venue de congrès et de colloques scientifiques et professionnels au Centre des congrès de Québec, l'Université a convenu de se doter dans les six mois d'un plan d'action afin d'encourager les membres de sa communauté universitaire à attirer au Centre les activités des associations professionnelles nationales ou internationales dont ils sont membres.

Ce plan d'action visera la recherche, l'identification et la mise en commun d'information sur les associations dont les membres du personnel enseignant et administratif de l'Université sont membres, et sur les congrès ou colloques que ces associations tiennent régulièrement. En vertu de l'entente de partenariat, l'Université Laval cherchera activement à faciliter, par tous les moyens mis à sa disposition, la sensibilisation de son personnel ainsi que sa participation aux activités et au membership du Cercle des Ambassadeurs de la région de Québec. Ce Cercle des Ambassadeurs est le fruit d'un partenariat entre le Centre des Congrès de Québec, l'Office de tourisme et des congrès de la Communauté urbaine de uébec, et de la Chambre de Commerce et d'industrie du Québec métropolitain. De plus, l'Université Laval favorisera par tous les moyens raisonnables la participation des membres de sa communauté universitaire aux assises d'associations susceptibles de tenir une ou des activités au Centre des congrès de Québec. Enfin, l'Université Laval, en examinant les activités courantes d'envergure qu'elle pourrait elle-même tenir à l'extérieur de son campus principal de Sainte-Foy, cherchera, dans toute la mesure du possible, à privilégier la tenue de ces activités au Centre des congrès de Québec.

De son côté, la Société du Centre des congrès de Québec convient d'identifier les dossiers de candidature qu'elle entend supporter dans le cadre du plan d'action de l'Université. Pour les dossiers de candidature de congrès ou de colloques, la Société s'engage, afin de faciliter la participation d'un membre de la communauté universitaire à une réunion de l'association où sera formellement présentée la candidature du Centre des congrès comme choix du site d'une activité future, à défrayer les coûts associés à cette participation suivant les normes en vigueur à la Société. Parmi ces conditions figure une entente entre l'Université et la Société sur une évaluation des chances de succès de la démarche. De plus, un délégué commercial de la Société accompagnera le représentant de l'Université en ces occasions afin de s'occuper de la logistique et de la réalisation du dépôt d'une candidature gagnante.

Par ailleurs, la Société s'engage également, au moment du déroulement du congrès, ce qui peut survenir des années après un démarchage réussi, à assurer à l'Université Laval une visibilité au Centre des congrès par divers moyens, dont la présence de stands, de vitrines et le drapeau de l'Université Laval.

En conclusion, François Tavenas et Claude Pinault ont indiqué que ce partenariat allait profiter très rapidement à toute la grande région de Québec. "L'Université Laval joue un rôle majeur dans la région de Québec et dans l'Est de la province. Foyer du plus important centre de recherche scientifique et d'activité intellectuelle hors de la région métropolitaine, elle continue d'apporter une contribution essentielle à l'effort de diversification de l'économie de la région de la capitale", d'affirmer François Tavenas. Selon Claude Pinault, "ce partenariat, qui vient compléter l'aide au congrès déjà existante offerte par l'Office du tourisme et des congrès de la Communauté urbaine de Québec tout en contribuant aux efforts déployés par l'ensemble des acteurs socio-économiques qui encadre le développement de l'industrie touristique, permet à la Société du Centre des congrès de Québec de prendre une fois de plus les moyens pour réaliser un plan d'affaires à la hauteur des aspirations de la région et des attentes du milieu. La contribution des professeurs de l'Université Laval sera à la fois précieuse et appréciée dans l'atteinte des objectifs du Centre."