16 septembre 1999

Six finalistes de Laval au Gala Forces Avenir

Au total, 105 000 $ en bourses seront remis aux 12 gagnants

L'Université Laval sera fortement représentée lors de la grande finale du premier Gala Forces Avenir qui aura lieu au Capitole de Québec, le 6 octobre.

Le jury national de ce concours québécois, visant à récompenser le dynamisme, la créativité et le leadership des étudiants et des étudiantes de 1er cycle des 15 universités francophones et anglophones de la province, vient en effet de rendre publique la liste des finalistes qui pourront mériter l'une des 12 bourses offertes dans neuf catégories d'excellence, totalisant quelque 105 000 $.

Le plus grand nombre
"L'Université Laval a fait très bonne figure et s'avère celle qui compte le plus grand nombre de finalistes, soit six", annonce fièrement Claude Méthot, directeur du Département de génie chimique, qui a présidé le Comité de sélection de l'Université Laval.

Seront ainsi en lice, le soir du gala :
- L'Angulaire, cabinet étudiant de traduction, dans la catégorie "L'Avenir Affaires et Vie économique";
- Paul Bélanger et son équipe pour le projet Multif (banc d'essai multifréquence pour les communications optiques), dans la catégorie "L'Avenir Sciences et Application technologiques";
- Patrick Garceau et son équipe pour leur cédérom-module de cardiologie, dans la catégorie "L'Avenir Santé";
- Renée Gendron et son équipe pour leur projet de dentisterie humanitaire en République dominicaine, dans la catégorie "L'Avenir Santé";
- Valérie Gosselin, étudiante de psychologie, dans la catégorie "Personnalités Avenir"; et
- Francis Gagnon, étudiant de science politique, dans la catégorie "L'avenir de constance".

Des étudiants riches d'idées novatrices
On sait que le Comité de sélection de l'Université avait eu la difficile tâche de choisir, parmi une soixantaine de dossiers répartis dans chacune des catégories, les candidatures "locales" qui devaient être soumises à la sélection provinciale.

À l'occasion du dévoilement de la liste des candidats représentant l'Université Laval, le 11 mai, le recteur François Tavenas s'était d'ailleurs dit grandement impressionné par la qualité des dossiers présentés : "Nous savons que la communauté étudiante de l'Université Laval compte des jeunes qui, tout en maintenant un dossier scolaire remarquable, réalisent des projets qui témoignent de leur esprit d'initiative et de leur dynamisme. Mais qu'il y en ait autant me mène à la conclusion que nous formons des personnes déjà riches d'idées novatrices et douées d'esprit d'initiative", avait-il déclaré à ce moment.

Gabriel Côté