23 juin 1999

Conseil d'administration

TROIS UNITÉS ABOLIES


À sa dernière séance de l'année 1998-1999, le 16 juin, le Conseil d'administration a formellement aboli trois unités de l'Université: le Bureau de la coopération internationale, le Bureau de la recherche subventionnée et le Centre de production multimédia. Dans le cas du Bureau de la coopération internationale, c'est la mise en place du Bureau international regroupant les personnes dédiées aux activités internationales qui entraîne cette abolition. Pour ce qui est du Bureau de la recherche subventionnée, l'accroissement des programmes d'appui à la recherche sous forme de partenariat par les différents organismes subventionnaires, de même que la rationalisation des activités de gestion de la recherche au Vice-rectorat à la recherche ne justifient plus le cloisonnement des secteurs dédiés à la gestion de la recherche. Le mandat de ce bureau est maintenant réalisé par l'ensemble du personnel du Vice-rectorat à la recherche sous la responsabilité directe de la vice-rectrice Louise Filion.

Enfin, c'est compte-tenu de la restructuration budgétaire et administrative que les activités du Centre de production multimédia ont été revues. Ainsi, il a été convenu de concentrer les activités d'appui pédagogique dans le secteur des applications pédagogiques des technologies de l'information. Le Centre de production multimédia, maintenant aboli, s'est donc départi, au cours des derniers mois, des aspects de production de document audio, vidéo et photographiques, et son personnel a été replacé à divers endroits sur le campus.

Toujours au chapitre de la gestion institutionnelle, le Conseil d'administration a reçu le bilan de réalisation du plan d'action du doyen de la Faculté d'aménagement, d'architecture et des arts visuels à la suite de l'évaluation intégrée de l'École des arts visuels. Le Conseil a également pris connaissance du Rapport de l'évaluation intégrée de la Faculté de théologie et de sciences religieuses, et il a reçu le plan d'action du doyen. Enfin, les membres du Conseil ont reçu le rapport d'étape du vice-recteur à l'administration et aux finances sur le passage à l'an 2000.

Gestion des ressources humaines
Au chapitre de la gestion des ressources humaines, le Conseil d'administration a accepté la recommandation du Comité exécutif d'accepter une lettre d'entente avec l'Association des technologistes médicaux du Québec. Cette lettre d'entente porte sur des modifications de la convention collective visant à harmoniser les dispositions de cette convention à celles de la convention des employés et employées de soutien (SEEUL) relativement aux conditions de retraite, de l'assurance-salaire, de la gestion des congés de maladie et d'urgence personnelle, et d'indexation des salaires au 1er juin 1999. Le Conseil a également ratifié la lettre d'entente convenue avec l'Association des médecins cliniciens enseignants de Laval (AMCEL) portant sur les dispositions relatives à la retraite. Il a aussi accepté des modifications relatives à des ententes de transfert entre les régimes de retraite des employés, des professeurs et des professionnels avec le Gouvernement du Canada et certains autres régimes.

Enfin, le Conseil a reçu le rapport du Comité des conditions d'emploi du recteur, des vice-recteurs, du secrétaire général, du vérificateur interne et de l'ombudsman sur le traitement pour 1999-2000 de ces personnes. Ce rapport maintient le traitement des l'équipe de direction de l'Université à son niveau de 1998-1999. Notons enfin qu'en début de séance, les membres du Conseil ont entendu le doyen de la Faculté des sciences de l'agriculture et de l'alimentation, Jean-Claude Dufour, présenter les départements et programmes de sa faculté, et faire état des défis auxquels cette faculté, unique au Canada français, doit faire face au cours des prochaines années.


MICHEL HÉROUX