10 juin 1999

Un peu d'eau pour votre dos?

Une petite injection d'eau stérile apporte un soulagement remarquable aux femmes souffrant de douleurs lombaires pendant l'accouchement

L'injection de petites quantités d'eau stérile dans le bas du dos réduit rapidement et efficacement les douleurs lombaires chez les femmes pendant l'accouchement. Grâce à ce traitement non médicamenteux de la douleur pendant le travail, il serait possible de réduire le recours aux épidurales et, conséquemment, le nombre d'accouchements par césarienne, estiment des chercheurs de la Faculté de médecine et de l'École de psychologie.

Michel Labrecque, du Département de médecine familiale, le psychologue Arie Nouwen et deux médecins de l'Hôtel-Dieu de Montmagny, Marc Bergeron et Jean-François Rancourt, arrivent à cette conclusion après avoir évalué l'efficacité de méthodes non pharmacologiques de soulagement des douleurs lombaires pendant l'accouchement. Les maux de dos pendant le travail constituent un problème fréquent puisque environ le tiers des femmes en souffrent. Les épidurales (injections d'analgésiques locaux entre les vertèbres) soulagent efficacement ces douleurs mais elles entraînent un plus haut taux d'accouchements par césarienne. Par ailleurs, il existe quelques méthodes non pharmacologiques du traitement des douleurs au dos mais leur efficacité n'avait pas encore été comparée systématiquement.

Douleurs superposées
Les quatre chercheurs ont corrigé cette lacune en mettant à l'épreuve trois méthodes non pharmacologiques chez un groupe de 34 patientes de la région de Montmagny, souffrant de maux de dos pendant l'accouchement. Leurs résultats, publiés dans le numéro d'avril de The Journal of Family Practice, révèlent qu'après une injection d'eau stérile dans le bas du dos, les femmes ressentaient une douleur lombaire environ deux fois moins intense et deux fois mois déplaisante que les femmes qui avaient reçu soit des stimulations nerveuses électriques transcutanées ou un traitement combinant des séances de bain tourbillon et de massage. Les injections d'eau stérile procurent un soulagement de la douleur pendant 60 à 90 minutes. "On ne sait pas exactement comment ça fonctionne, admet Michel Labrecque. L'hypothèse la plus plausible est la théorie du portillon qui veut qu'une douleur puisse en faire oublier une autre. Ici, l'injection de 0,1 cc d'eau stérile dure environ 20 secondes et elle produit l'effet d'une piqûre d'abeille. Par contre, après coup, elle soulage les douleurs au dos pendant plus d'une heure."

Quoi qu'elle produise un meilleur contrôle des maux de dos, l'injection d'eau stérile semble peu populaire auprès des femmes. En effet, advenant une autre grossesse, seulement 40 % des participantes choisiraient ce même traitement contre plus de 80 % pour les deux autres méthodes. "Cette réaction est peut-être attribuable à la douleur causée par l'injection elle-même", croient les chercheurs. Ceux-ci suggèrent d'ailleurs aux médecins de prévenir à l'avance les femmes de ce possible effet secondaire ennuyeux du traitement. "C'est sûr que sur le coup, ça fait un peu mal, reconnaît Michel Labrecque qui a lui-même fait l'essai de cette injection. Par contre, certaines de mes patientes m'ont demandé de leur en donner une seconde tellement ça leur faisait du bien."

Cette méthode possède plusieurs atouts pour gagner en popularité au Québec, estime le chercheur, surtout dans les régions où il est difficile d'avoir une épidurale. "La méthode soulage rapidement et efficacement les maux de dos, elle peut être appliquée par des infirmières ou des sages-femmes, elle peut retarder l'épidurale et même éviter des césariennes. Enfin, et ce n'est pas négligeable, elle ne coûte pas cher!"

JEAN HAMANN