10 juin 1999

LES ARTS

Une autre année de tous les défis

Malgré des effectifs réduits, le Service des activités socioculturelles a accueilli et appuyé des milliers d'étudiants afin de faire valoir leur talent auprès d'un public nombreux

"Chaque projet que soutient le Service des activités socioculturelles (SASC) est une petite entreprise en soi, entièrement gérée par des étudiants et étudiantes de l'Université Laval. En ce sens, nous encourageons l'entrepreneuriat dans notre milieu", lance la directrice du SASC, Henriette Lambert, qui n'est pas peu fière d'annoncer qu'au cours de l'année universitaire 1998-1999, plus de 2 000 personnes ont investi temps, passion et énergie à toutes les étapes de réalisation d'environ 200 représentations générées par plusieurs projets en musique, théâtre, danse, humour et variétés. Le public, lui, a répondu avec enthousiasme à l'appel de ces créateurs provenant de toutes les facultés de l'Université. En tout, plus de 25 000 spectateurs et visiteurs se sont ainsi déplacés pour encourager et applaudir le talent.

Cette année encore le Concert de Noël présenté par le Choeur de l'Université Laval à connu un vif succès avec des extraits de l'Oratorio de Noël de Jean-Sébastien Bach, une Cantate de Noël de Bruckner, le Magnificat d'Arvo Pärt, les Ave Maria de Brahms, Biebl et Bach-Gounod ainsi que des airs traditionnels.

La Troupe de théâtre Les Treize, qui célèbre cette année son cinquantième anniversaire de fondation, a connu une année bien remplie avec huit représentations.

Du côté des arts visuels, de nombreuses expositions ont été présentées à la salle d'exposition du pavillon Alphonse-Desjardins. Mentionnons L'Éphémère qui soulignait les 10 ans de L'imageothèque (location d'oeuvres d'art), un bel exemple de collaboration entre le SASC et le milieu académique. En effet, Karine Bergeron et Geneviève Dion, toutes deux étudiantes au baccalauréat en histoire de l'art ont réalisé cette exposition dans le cadre du cours "Initiative étudiante". Le vernissage fut également l'occasion de lancer la galerie virtuelle de L'Imageothèque. Il est maintenant possible de visionner les quelque 275 oeuvres de la collection via Internet à l'adresse www.vraae.ulaval.ca/sasc/avis.htm.

Une quinzaine de spectacles de variétés ont été présentés par des regroupements et des associations d'étudiants dans diverses facultés: Le Grand Maillet, La Revue qu'on sert, le Psyshow, Les Jeudi d'Athéna et Hermès, pour ne nommer que ceux-ci.

Une première
Cette année l'Université Laval accueillait l'exposition annuelle du Concours interuniversitaire de photographie du RESUAC (Regroupement des services universitaires d'animation culturelle et communautaire). Le concours, ouvert à tous les étudiants des universités franco-canadiennes, avait pour thème "L'eau". Deux étudiantes de l'Université Laval se sont distinguées: Katie Duchesne, étudiante en arts visuels, s'est vu accordée le deuxième prix et Véronique Coté, étudiante en cinéma, s'est mérité la mention "Originalité de la vision" pour sa photographie "Eau début".

Le SASC soutient également treize groupes socioculturels qui totalisent près de 600 membres et auxquels tout étudiant peut adhérer: Chant (Choeur de l'Université Laval); danse (Troupe de danse Gestuel); Écriture (Cercle d'écriture de l'Université Laval): humour (Fédération universitaire de l'humour); Improvisation (LUI); jeux de rôle et de simulation (Les Seigneurs de naguère); photo (Club photo Optica); social (Club d'échecs, etc.); théâtre (Les Treize, l'Agora); vidéo (Club de production vidéo); voyages (Bureau d'information sur les voyages Le Transit); technique en coulisses (Les Productions Et Cetera). Une première cette année: le 11 février se tenait la Journée de visibilité qui réunissait Ces 13 groupes à l'agora du pavillon Alphonse-Desjardins. À cette occasion la communauté universitaire a pu découvrir la variété des activités qui animent le campus au cours de l'année universitaire. Une journée fort appréciée où les échanges et le talent étaient au rendez-vous.

Au mois d'avril, le Théâtre de la Cité universitaire s'est donné une allure hollywoodienne pour couronner l'année avec le gala Les Muses, prix des arts et de la culture. Lors de cette soirée très courue, seize prix sous forme de stages ont été remis dans dix catégories afin de souligner et d'encourager la participation et le talent étudiant.

Une formule gagnante
"Le Service des activités socioculturelles fait certainement figure de proue dans le domaine, signale Henriette Lambert. Souvent, des personnes oeuvrant au sein d'un service similaire au nôtre dans d'autres institutions nous appellent pour demander un conseil ou se renseigner sur le mode de fonctionnement du service." Au fil des ans, le SASC a en effet acquis une excellente réputation. Essentiellement, il a pour mandat d'encourager l'animation de la vie culturelle à l'Université, de susciter et d'appuyer les initiatives des étudiants et des membres de la communauté universitaire et de mettre à leur disposition les ressources disponibles selon les priorités établies.

Pratiquant une "philosophie non-interventionniste", l'équipe du SASC assume un rôle de soutien envers l'étudiant qui se présente au bureau 2344 du pavillon Alphonse-Desjardins en lui offrant les ressources et les conseils nécessaires à la réalisation de son activité. Si certains étudiants n'ont besoin que d'un coup de pouce, comme par exemple un prêt d'équipement ou la façon de tenir une conférence de presse, d'autres ont des besoins beaucoup plus grands.

Une personne qui souhaite monter une pièce de théâtre et qui commence en quelque sorte à zéro sera ainsi guidée dans toutes les étapes du projet: évaluation des besoins financiers, recherches de commandites, moyens de promotion, etc. Elle peut également s'entourer d'une équipe dynamique entièrement composée d'étudiants de l'Université Laval en faisant appel à une banque de personnes-ressources: graphistes, artistes, techniciens, scénographes, etc. Finalement, cette formule permet aux étudiants d'acquérir expérience et expertise. Plusieurs organismes universitaires ou externes ont recours à cette banque.

"Certains étudiants nous écrivent pour nous remercier de les avoir aidé à passer à travers leurs quatre années d'études, souligne avec humour Henriette Lambert. D'autres réorientent leurs études en fonction de nouveaux intérêts engendrés par l'activité à laquelle ils ont participé et s'inscrivent à la majeure en théâtre, par exemple. Nous avons déjà vu un étudiant en actuariat s'inscrire à des cours en administration pour pouvoir travailler en administration des arts. Chose certaine, les étudiants ressortent grandis de leur expérience artistique." Pour tout renseignement concernant le SASC: 656-2765