27 mai 1999

Conseil d'administration

LE BUDGET 1999-2000 ADOPTÉ


Le Conseil d'administration de l'Université Laval, à sa séance régulière du 19 mai 1999, a adopté le budget de fonctionnement 1999-2000, de même que le budget d'investissement de l'Université pour la même année. Le Conseil d'administration a pris cette décision après avoir reçu un avis très favorable du Conseil universitaire sur ce même projet de budget, et après en avoir étudié les paramètres lors d'une séance extraordinaire le 26 avril dernier

"Ce budget est un pari sur notre capacité d'adhérer ensemble à un projet commun, celui qui nous permet de traverser la période difficile actuelle sans causer de dommages irréparables à l'institution et sans pénaliser indûment ses membres", a indiqué le recteur François Tavenas aux membres du Conseil d'administration.

Le budget adopté laisse en effet entrevoir, sous réserve de résultats positifs dans les négociations en cours avec les syndicats et association, un déficit budgétaire de 28 M$ en 1999-2000. Le déficit accumulé au 31 mai 1998 était de 83 M$; celui qui est prévu pour le 31 mai 1999 est de 82 M$, soit un déficit pour l'année en cours de 28 M$ conforme aux prévisions de décembre 1998, moins une subvention spéciale de 29,2 M$ du ministère de l'Éducation au titre de la réduction du déficit accumulé.

"En présentant un budget comprenant un déficit important pour l'année 1999-2000, assorti d'un plan de redressement qui devrait nous amener à l'équilibre budgétaire d'ici quatre ans, la direction est convaincue que c'est là la seule voie et que les mesures retenues sont de nature à mieux positionner l'Université lorsque le gouvernement décidera enfin de réinvestir dans l'enseignement supérieur", a expliqué le recteur.

Un " effort collectif "
Pour rétablir la santé financière de l'Université "sans transformer le déficit financier en déficit intellectuel", le budget de fonctionnement tablera entre autres sur un accroissement du recrutement dans les programmes des cycles supérieurs et sur des mesures concrètes de rationalisation et de décloisonnement dans la gestion des programmes de 1er, 2e et 3e cycles "pour permettre à toutes les facultés de réaliser des accroissements de revenus et des économies de fonctionnement". Les efforts de simplification et de rationalisation se poursuivront également du côté de l'administration.
L'Université continuera également de miser sur le secteur de la formation continue tout en exploitant mieux des champs de développement comme la gestion, la finance, l'informatique, le multimédia et la photonique dans le but de se créer "d'autres marges de manoeuvre", a fait savoir le recteur. La réalisation de ce projet repose aussi, a-t-il souligné, sur l'utilisation judicieuse d'une partie des surplus actuariels considérables qui sont disponibles dans les différentes caisses de retraite du personnel de l'Université. "Tous sont appelés à apporter leur contribution à cet effort collectif par lequel nous arriverons à réviser en profondeur la façon de réaliser nos activités et à permettre à l'Université Laval de demeurer dans le peloton de tête des universités québécoises et canadiennes", a insisté le recteur François Tavenas.

La résolution d'adoption
Voici le texte de la résolution budgétaire adoptée le 19 mai 1999 par les membres du Conseil d'administration:
- Attendu que l'Université Laval se soucie d'offrir une formation de qualité dans un large éventail de programmes et de maintenir un fort engagement en recherche;
- Attendu le rôle essentiel que joue l'Université Laval dans la grande région de la capitale et dans tout l'est du Québec;
- Attendu la situation financière difficile de l'Université Laval et le fait que toutes les conditions de réalisation du budget proposé ne sont pas encore réunies;
- Attendu que le Conseil universitaire a appuyé la proposition de budget 1999-2000 par un vote très fortement majoritaire (90 %);
- Attendu que le Conseil d'administration a confiance en la capacité de la communauté universitaire de relever les défis que représente ce budget;
Le Conseil d'administration de l'Université Laval:
- adopte le budget de fonctionnement pour líannÈe 1999-2000 tel que formulé dans le document soumis au Conseil, ainsi que les règles budgétaires inscrites au même document ;
- demande au Comité exécutif de s'assurer que le rythme des dépenses compressibles, entre autres les dotations de postes, permet d'éviter de créer une situation irréversible et s'ajuste aux conditions de réalisation du budget ;
- convient de réexaminer l'état du budget au 1er novembre 1999 à la lumière de l'évolution de la situation.

par Michel Héroux