22 avril 1999

Création d'un réseau universitaire sur la politique commerciale agroalimentaire


Laval partenaire avec les universités de Guelph et de la Saskatchewan, Agriculture et Agroalimentaire Canada

La création d'un nouveau partenariat entre Agriculture et Agroalimentaire Canada et trois universités canadiennes aura pour effet d'alimenter le débat de plus en plus animé au Canada sur la politique internationale en matière de commerce agroalimentaire et d'intensifier les recherches menées dans ce domaine important.

Le secrétaire d'État (Agriculture et Agroalimentaire, Pêches et Océans) Gilbert Normand, au nom du ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire, Lyle Vanclief, a annoncé, le 16 avril, l'octroi d'une aide financière de 750 000 $, à parts égales, à l'Université Laval, à la University of Guelph et à la University of Saskatchewan. Cette somme, dont une partie provient du Fonds canadien d'adaptation et de développement rural (400 000 $) et l'autre du programme Commerce agroalimentaire 2000 (350 000 $), servira à constituer le Réseau canadien de recherche sur la politique de commerce agroalimentaire (RCRPCA).

Le nouveau réseau aidera à étoffer, au cours des trois prochaines années, les programmes d'études des universités participantes dans le domaine du commerce agroalimentaire, ce qui devrait éveiller l'intérêt d'un plus grand nombre d'élèves dans ce champ d'études et, par conséquent, assurer la vigueur de l'industrie agricole et agroalimentaire canadienne à long terme. En outre, le réseau alimentera le débat national sur les nouvelles questions de politique commerciale par l'analyse économique des principaux facteurs commerciaux qui influent sur le secteur. Le RCRPCA mettra d'abord l'accent sur les enjeux d'importance immédiate pour les prochaines négociations de l'Organisation mondiale du commerce en agriculture.

"Le commerce international est de plus en plus déterminant pour le bien-être de l'économie agricole nationale, a souligné Gilbert Normand. Je suis très heureux de cette nouvelle initiative car elle permettra aux universités d'étudier plus à fond les problèmes commerciaux auxquels font face les agriculteurs et les entreprises du secteur agroalimentaire du pays. Agriculture et Agroalimentaire Canada est fier d'appuyer un projet qui aidera notre pays à demeurer concurrentiel sur les marchés agroalimentaires internationaux." "Une grande partie de l'industrie agricole et agroalimentaire du Québec repose sur le commerce international, a-t-il poursuivi. Cette nouvelle initiative est une bonne nouvelle pour l'économie de la province puisqu'elle permettra d'accroître les ressources allouées à la recherche pour ce qui est des questions importantes telles que l'accès aux marchés."

"Cette aide financière arrive à point, a déclaré le doyen de la Faculté des sciences de l'agriculture et de l'alimentation de l'Université Laval, Jean-Claude Dufour. En effet, elle permettra l'embauche d'un professeur en plus de soutenir financièrement plusieurs étudiants diplômés qui s'intéressent à ce secteur d'activité économique. Ces fonds permettront aussi d'amorcer la mise en place d'une chaire avec l'aide de partenaires dont Agriculture et Agroalimentaire Canada." Une partie des fonds alloués à cette initiative proviennent du FCADR, un programme qui a été créé afin d'aider l'industrie agroalimentaire du Canada à croître, à se perfectionner et à s'adapter. Quant au programme "Commerce agroalimentaire 2000", il est un programme de contributions à frais partagés, créé en 1996, et conçu afin d'aider le secteur agroalimentaire canadien à augmenter ses ventes de produits agricoles, d'aliments et de boissons tant au pays qu'à l'étranger.