18 mars 1999

Valorisation-Recherche Québec

Appui de 100 millions à la recherche universitaire

"Les universités sont au coeur du développement scientifique du Québec"


Le ministre responsable de la Recherche, de la Science et de la Technologie, Jean Rochon, a fait connaître, lundi, les détails relatifs à la création de l'organisme Valorisation - Recherche Québec, qui sera doté d'une somme de 100 millions de dollars, sur trois ans, pour valoriser la recherche et favoriser la création d'entreprises innovantes.

En plus de participer à l'avancement des connaissances, elles permettent de valoriser le savoir et d'assurer la pérennité de la recherche. Elles offrent aux entrepreneurs la matière première nécessaire au démarrage d'entreprise et à la création d'emploi. Il importe donc d'appuyer, de manière prioritaire, les initiatives en matière de recherche universitaire", a indiqué Jean Rochon.

L'organisme Valorisation-Recherche Québec prendra la forme d'une corporation sans but lucratif dirigée par un conseil d'administration composé de neuf personnes issues du milieu universitaire, des organismes de recherche et du milieu des affaires. Cinquante millions de dollars seront affectés à financer des projets d'équipes de recherche universitaire, multidisciplinaires ou multisectorielles, issues de la concertation des chercheurs entre eux ou avec des chercheurs d'équipes de recherche gouvernementales, publiques, parapubliques ou privées. Ce financement d'équipes s'effectuera en complément des autres programmes d'aide disponible pour ce type de projets via le FRSQ, le FCAR et le CQRS. On estime que cette mesure permettra d'aider les universités à retenir les meilleurs chercheurs et augmentera leur capacité d'attirer les ressources humaines des plus qualifiées.

L'autre montant de 50 millions de dollars sera consacré à des projets de commercialisation des résultats de la recherche universitaire. Ces projets viseront la mise sur pied et le développement de sociétés de commercialisation dont la mission sera de valoriser et commercialiser la recherche au profit de l'institution et de ses chercheurs, notamment par le repérage proactif des technologies prometteuses et l'évaluation de leur positionnement par rapport aux technologies concurrentes, la gestion de la propriété intellectuelle (mise en brevet des idées porteuses), la gestion des redevances et des bénéfices de commercialisation.

"Au Québec, les résultats de la recherche scientifique se transforment trop rarement en brevets, procédés ou produits commercialisables, et ce malgré l'excellence de nos chercheurs", a indiqué le ministre responsable de la Recherche, de la Science et de la Technologie. "Il y a des opportunités que nous devons apprendre à saisir et il faut exploiter nous-mêmes nos propres découvertes. C'est ce que Valorisation-Recherche Québec entend favoriser avec ce volet, afin que les retombées de la recherche bénéficient aussi aux institutions et aux chercheurs québécois".