28 janvier 1999

Une équipe de Laval au palmarès de "Québec Science"

Une découverte effectuée par des chercheurs de la Faculté de médecine figure au palmarès des dix grandes découvertes de l'année 1998 du magazine Québec Science. Il s'agit de la production, en laboratoire, du premier vaisseau sanguin entièrement biologique, réalisée par une équipe du Laboratoire d'organogenèse expérimentale (LOEX). Nicolas L'Heureux, Stéphanie Pâquet, Raymond Labbé, Lucie Germain et François Auger ont réussi une première mondiale en parvenant à synthétiser, à partir de cellules prélevées chez un patient, un vaisseau sanguin complet ne contenant aucune matière synthétique. Ces vaisseaux pourraient éventuellement remplacer de petits vaisseaux défectueux du coeur ou des membres inférieurs (voir le Fil du 14 janvier).

Le numéro de février de Québec Science est consacré en grande partie au survol des dix découvertes de 1998. La liste des découvertes marquantes de l'année est dressée par une équipe du magazine à partir d'une consultation auprès des institutions d'enseignement et de recherche et d'une recension de journaux, revues et magazines spécialisés. Toutes les découvertes retenues ont fait l'objet d'une publication dans une revue savante et elles ont donc été évaluées par les pairs des chercheurs. Elles partagent aussi le fait d'avoir une grande portée sociale ou économique.

C'est la deuxième fois que les chercheurs du LOEX voient l'une de leurs découvertes retenues au concours annuel de Québec Science. En 1995, Mahmoud Rouabhia, Lucie Germain et François Auger avaient partagé cet honneur pour la mise au point d'une technique permettant d'accélérer considérablement le temps de culture in vitro de la peau, en mêlant des cellules provenant de plus d'un sujet.

JEAN HAMANN