7 janvier 1999

D'autres tables rondes sur le sentiment d'appartenance

"Nous avons reçu un accueil extraordinaire dans chacune des facultés où nous nous sommes présentés. Les gens que nous y avons rencontrés se sont dits très contents de participer à ces tables rondes. Nous nous sommes rendu compte que le sentiment d'appartenance est un sujet qui passionne tout le monde."

Ces commentaires enthousiastes d'Éric Philippe, président de la Commission des affaires étudiantes, traduisent bien l'engouement que semblent avoir suscité les premières tables rondes facultaires sur le sentiment d'appartenance qui se sont tenues le 15 décembre à la Faculté de théologie et de sciences religieuses, le 17 à la Faculté d'aménagement, d'architecture, et le 21 décembre à la Faculté de musique.

Si le président de la CAÉ peut résumer en trois phrases le climat dans lequel se sont déroulés les échanges sur la question du sentiment d'appartenance, il peut de même réduire en trois mots, pour l'instant, les évidences que les discussions ont fait apparaître dans le décor des constatations, sur toile de fond de communication: respect, humanisation et valorisation. Transformés en verbes actifs, ces noms sauront, selon les participants et les participantes, ancrer davantage le sentiment d'appartenance dans l'esprit des membres de la communauté universitaire.

Questionnaire dans le web
D'ici à la fin de janvier, le président Éric Philippe, accompagné d'autres membres de la Commission des affaires étudiantes, devrait avoir terminé la série des 17 tables rondes facultaires. Les prochains rendez-vous auront lieu à la Faculté de médecine, le mercredi 13 janvier, et à la Faculté des sciences sociales, le vendredi 15 janvier.

Les membres de l'Université qui n'auront pas l'occasion de participer aux tables des facultés et à celles des services peuvent s'exprimer, par ailleurs, sur la question du sentiment d'appartenance en remplissant le questionnaire de la CAÉ accessible dans le site web portant l'adresse <http://www.ae.vraae.ulaval.ca/cae/commission.htm>.

GABRIEL CÔTÉ