29 janvier 1998

Plus de 600 stages en sciences et génie

Le Centre des stages en sciences et génie, qui est géré depuis peu par le Service de placement de l'Université, s'apprête à faire franchir "Une porte ouverte sur l'emploi" à plus de 600 étudiantes et étudiants de la Faculté des sciences et de génie au cours des prochains mois.

Pour tout à fait réaliste qu'il soit, l'objectif du Centre sera sans doute largement dépassé. Son passé récent se montre en effet garant du succès de l'inscription anticipée. En 1994-1995, on a comblé 189 stages, 326 ont trouvé preneurs l'année suivante, et 578 étudiantes et étudiants du 1er cycle de la Faculté se sont inscrits en 1996-1997.

Le meilleur de deux mondes
"Nous ajoutons une bonne formation pratique à une excellente formation théorique reconnue par des organismes canadiens", avance Jean-Claude Méthot, directeur des stages à la Faculté des sciences et de génie, pour expliquer et la croissance rapide et l'utilité indéniable du Centre de stages au sein de la Faculté. De plus en plus d'étudiantes et d'étudiants commencent à comprendre qu'un stage donne un accès encore plus facile au marché du travail, et ce dans une très forte proportion, continue-t-il.

"Le Service de placement vient soutenir les objectifs de la Faculté en apportant de son côté la formation nécessaire à cette intégration éventuelle aux stages et au marché du travail", renchérit Lili Bernard, conseillère en emploi du Service de placement chargée des relations et de la promotion auprès des unités de l'Université et des employeurs.

Une approche très structurée
Depuis que la direction de la Faculté des sciences et de génie a confié officiellement sa gestion au Service de placement de l'Université, le 3 novembre 1997, le Centre des stages a connu maintes améliorations. Ainsi, les éventuels stagiaires peuvent notamment s'auto-inscrire sur place au Service de placement, recevoir une formation à la recherche de stage en se regroupant au sein d'une même discipline, consulter des bottins d'emploi ou avoir accès à la banque de données fusionnée au Service de placement.

"En somme, nous préconisons une approche très structurée, fondée sur le développement de la responsabilisation de l'étudiant vis-à-vis de son intégration au marché du travail, sur la connaissance de soi-même et sur le maintien de son employabilité", explique Vicky Bellehumeur, conseillère-formatrice en emploi affectée au Centre. Michel Imbeau et Christine Tremblay (stages coopératifs) complètent l'équipe des conseillères et conseiller du Centre des stages en sciences et génie.

GABRIEL CÔTÉ