29 janvier 1998

La Campagne Défi

Le cap des 50 millions franchi

Les diplômés dépassent leur objectif.
Novopharm et RCMP souscrivent respectivement 300 000 $ et 100 000 $.

Deux ans presque jour pour jour après son lancement public, grâce à des centaines de dons corporatifs et des milliers de dons personnels plus tard, La Campagne Défi vient de franchir le cap des 50 millions de dollars souscrits. Ce résultat, qui représente 80 % de l'objectif, fixé à 60 millions, place cette campagne majeure sur la voie du succès imminent.

Rappelons qu'au départ, c'est l'appui massif des membres de la communauté universitaire, qui ont souscrit 4,4 millions de dollars dont 2 millions des étudiants et des étudiantes, qui a été le fer de lance de la Campagne. Ainsi, depuis les tout débuts de la sollicitation à l'externe, la communauté universitaire est citée en exemple par les bénévoles.

Les diplômés s'engagent
L'appui d'un grand nombre de diplômés, comme celui de la communauté universitaire, joue un rôle prépondérant dans le développement d'une tradition philanthropique car il incite les corporations capables de souscrire un don majeur à passer à l'action.

Jusqu'à maintenant, La Campagne Défi a été l'occasion de rejoindre quelque 100 000 diplômés, dont 40 000 pour une toute première fois, pour un total de promesses de don de 2 019 115 $. C'est un succès. L'objectif pour ce volet de sollicitation, fixé à 2 millions, vient d'être dépassé et l'opération de sollicitation téléphonique se poursuit cet hiver.

"La sollicitation de fonds privés suppose au départ l'existence de liens d'amitié étroits entre l'Université, ses diplômés et ses donateurs, a souvent souligné le recteur François Tavenas. Le développement d'une tradition philanthropique est un long processus qui débute à l'échelle de chaque département. C'est d'abord là que se développe un solide sentiment d'appartenance."

Novopharm souscrit 300 000 $
La compagnie Novopharm Limited appuie La Campagne Défi par le biais d'une généreuse contribution de 300 000 $ destinée au Fonds d'enseignement et de recherche de la Faculté de pharmacie. Cette somme, répartie sur cinq années, permettra à la Faculté de développer un programme de Ph.D. en pharmacie clinique visant à faire du pharmacien un spécialiste indépendant capable de contribuer à l'avancement des connaissances sur les traitements médicamenteux.

Le Ph.D. en pharmacie clinique que veut offrir la Faculté de pharmacie diffère des Ph.D. conventionnels et de la maîtrise en pharmacie d'hôpital. Axé sur des connaissances en physiopathologie et en pharmacothérapie dans un domaine spécialisé, le programme amènerait son titulaire à faire de la recherche clinique. La Faculté procède actuellement au développement de ce programme de spécialisation pour lequel un premier candidat pourrait être accueilli dès septembre 1998.

Le don de Raymond, Chabot, Martin, Paré
Le cabinet de comptables Raymond, Chabot, Martin, Paré appuie La Campagne Défi par un don de 120 000 $ notamment dédié à des bourses. Au cours des sept prochaines années, deux bourses d'admission de 5 000 $, auxquelles s'ajouteront un stage rémunéré de quatre mois et le prêt d'un ordinateur portable, seront offertes annuellement pour encourager de futurs C.A. particulièrement talentueux. Selon Roger Demers, (CTBC 1970), vice-président, région de Québec chez Raymond, Chabot, Martin, Paré, "Ce don est un gage de reconnaissance envers l'Université Laval pour la formation qu'elle a prodiguée à plusieurs membres de ce cabinet. De plus, la profession de comptable agréé évolue constamment et nous devons répondre aux nouvelles exigences de notre profession. Aussi, c'est avec plaisir que nous appuyons des étudiants inscrits aux nouveaux programmes de diplôme et de MBA en sciences comptables" .Outre ces bourses, le cabinet Raymond, Chabot, Martin, Paré fournit une expertise professionnelle très importante dans le cadre du nouveau diplôme en entrepreneuriat technologique.

MARIE-CLAUDE GIGUÈRE