6 novembre 1997


NOUVEAUX FONDS
D'INVESTISSEMENT ÉTUDIANT

Emboîtant le pas à neuf autres facultés de l'Université, les étudiantes et les étudiants de la Faculté des lettres et de la Faculté des sciences infirmières se sont dotés récemment d'un fonds d'investissement étudiant. Lors d'un référendum tenu au printemps 1997 auprès des associations étudiantes concernées, les étudiants de ces deux facultés avaient en effet accepté, en très grande majorité, de mettre sur pied ce type de fonds qui vise essentiellement l'amélioration de l'environnement pédagogique.

Selon Claude Paradis, vice-doyen à la recherche et à l'administration à la Faculté des lettres, la mise sur pied d'un fonds d'investissement étudiant arrive à point nommé. "Plusieurs de nos équipements pédagogiques sont désuets et doivent donc être améliorés ou remplacés, explique-t-il. Les besoins se font sentir dans divers secteurs d'études, que ce soit en théâtre, en cinéma, en histoire ou en littérature. L'équipement informatique nécessite également certaines améliorations."

Parallèlement à la création de ce fonds d'investissement, les étudiants de Lettres ont mis sur pied une association facultaire, qui représente les 18 associations étudiantes de 1er cycle de la Faculté. "Lors d'une prise de décision, il est difficile de consulter les présidents et présidentes de toutes ces associations, fait valoir Claude Paradis. Nous pensons que la présence d'une personne représentant l'ensemble des associations contribuera à améliorer la communication entre la direction de la Faculté et les étudiants."

Adjoint administratif à la Faculté des sciences infirmières, Claude Aupin signale que la mise sur pied d'un fond d'investissement étudiant - qui ne concerne que le 1er cycle pour cette faculté - servira notamment à doter le Laboratoire d'apprentissage clinique de cette unité de matériel informatique et pédagogique plus sophistiqué. "Pour la présente année, nous prévoyons recueillir autour de 50 000 $, dit-il. Chose certaine, la création de ce fonds est très bénéfique pour la Faculté."

Un partenariat efficace
La Faculté des sciences et de génie a été la première à mettre sur pied, en 1988, un fonds d'investissement étudiant, sur la proposition des associations étudiantes. Depuis cette date, 10 autres fonds d'investissement étudiants ont été créés sur le campus. Le principe repose sur le partenariat. Lorsque l'étudiant s'inscrit à temps plein à un trimestre, il verse automatiquement 15 $ au fonds, la Fondation de l'Université Laval verse 20 $, l'Université Laval 15 $ et la Faculté 5 $.

Par exemple, en 1996-1997, le total de ces fructueux appariements s'élevait à 1 327 134$, pour une contribution étudiante de 363 484 $. La Fondation de l'Université Laval a versé 481 825$, l'Université 321 217$ et la Faculté 160 608 $. Depuis la création des fonds d'investissement étudiants, la contribution totale des partenaires s'élève à 8 852 577 $, tandis que la contribution étudiante se chiffre à 2 425 387 $. La Fondation a pour sa part versé 3 213 595 $, l'Université a donné 2 142 397 $ et la Faculté 1 071 198 $.

Rappelons que les sommes recueillies trimestriellement auprès des étudiants et appariées par la Fondation, l'Université et la Faculté, ne sont pas capitalisées, les fonds d'investissement étudiants existant pour répondre à des besoins immédiats. En aucun cas, le fonds d'investissement ne doit servir à financer des projets de recherche ou à acquérir des équipements utilisés par un petit nombre de personnes. Soulignons enfin que les étudiantes et étudiants de l'Université Laval ont été les premiers au Canada à concevoir un tel moyen de soutien à leurs études et à prendre part à la gestion des fonds.

RENÉE LAROCHELLE