2 mars 1995

UN REFLET INQUIÉTANT DE NOTRE SOCIÉTÉ

Internet s'est retrouvé à la une de l'actualité dans les dernières semaines, non pas pour son apport culturel ou scientifique, mais bien pour des histoires sordides de moeurs et de fraude. S'agit-il là du début de la nouvelle implication sociale d'Internet? Ce réseau a dépassé le stade de l'émerveillement général pour refléter les côtés plus obscurs de notre société.

La première histoire troublante est celle de Jake Baker, un étudiant de l'Univeristé du Michigan. Son passe-temps était de publier des histoires dans le groupe de nouvelles ( alt.sex.stories ). Il s'agit d'un forum pour échanger des histoires à caractère sexuel. Ce n'est pas un crime en soi, actuellement, de lire ou d'écrire des messages dans ce groupe, même si quelques histoires relatent des actes de séquestration, des viols et, à l'extrême, de meurtres à caractère sexuel.

Jake Baker a franchi la limite lorsqu'il s'est mis à écrire des histoires décrivant la séquestration, le viol et le meurtre de certaines étudiantes dans sa classe. Ce qui est énormément troublant, c'est qu'il ait utilisé les véritables noms et descriptions de ces femmes. Ironiquement, c'est un étudiant de l'Université du Michigan en visite à Moscou qui a reconnu les noms des étudiantes visées. Il s'est empressé de prévenir la direction de l'Université qui, elle, a prévenu le FBI. Lors de son arrestation, les autorités ont découvert une correspondance de courrier électronique que Jake Baker entretenait avec un ontarien nommé André Goudas. Les deux hommes préparaient le kidnapping de certaines femmes dans le but de les violer et de les tuer! Les psychologues du FBI mentionnent avec conviction que l'homme était sur le point d'éxécuter un de ses plans. Il est présentement détenu par le FBI en attente de procès. La police provinciale de l'Ontario est à la recherche d'André Goudas. Vraisemblablement, ce nom n'est qu'un alias, ce qui rend la recherche plus ardue. On ne l'a pas encore trouvé.

La deuxième affaire est celle de Kevin Mitnick, un des rois du piratage informatique aux États- Unis. Il s'est finalement fait arrêter par le FBI après deux ans de tentatives infructueuses pour le localiser. Agé de 31 ans, Mitnick est passible de 35 ans de prison. Son crime? Il «brisait» les codes d'accès d'ordinateurs un peu partout dans le monde. Il avait sous la main les numéros de plus de 20 000 cartes de crédit dérobées par le biais d'Internet. C'est en tentant de pénétrer un ordinateur à San Diego le jour de Noël que Mitnick a rencontré un cerveau plus fort que le sien en la personne de Tsutomu Shimomura. Un véritable combat de titans s'est alors engagé, avec le résultat qu'on connait. Mitnick était recherché après avoir disparu lors d'une libération conditionnelle en novembre 1992. Il avait purgé un an pour fraude informatique. Le FBI savait que depuis ce temps, il «terrorisait» les ordinateurs sur Internet. Le psychiatre de «l'ennemi électronique numéro un» le décrit comme «un garçon malheureux et solitaire».

La première histoire, en plus de nous faire dresser les cheveux sur la tête, a donné des munitions à un projet de loi présentement à l'étude au Congrès américain, le «Communications Decency Act of 1995 (S. 314)». En un mot: la CENSURE. Le deuxième cas a contribué à effrayer un bon nombre d'organisations raisonnablement soucieuses de la protection de leur patrimoine électronique.

Le «réseau des réseaux» qu'est Internet n'est plus une expérience, c'est devenu un miroir à la fois chatoyant et effrayant qui reflète notre quotidien, bon et mauvais. Le «nouveau moyen de communiquer» risque fort d'être réglementé à cause de ces nouvelles situations dont certaines vont sans aucun doute se reproduire à outrance. Une question demeure: doit-on légiférer, et jusqu'à quel point?

LES FILONS DE LA SEMAINE

Vous pouvez consulter les filons par W3 à l'adresse http://www.bibl.ulaval.ca/filon.html. Envoyez-nous vos suggestions et commentaires par courrier éléctronique à filon@bibl.ulaval.ca.

*Et l'Oscar pour le meilleur film... - Visitez «The Academy of motion pictures, arts and sciences» pour toutes les informations sur la cérémonie des Oscars de cette année et des années antérieures.

Adresse URL: http://www.oscars.org/ampas/

*Le site W3 du MAPAQ- Visitez le premier site officiel du gouvernement du Québec sur Internet. Il s'agit du Ministère de l'Agriculutre, des Pêches et de l'Alimentation du Quénec. Adresse URL: http://www.agr.gouv.qc.ca/mapaq/mapaq

DANNY SOHIER