2 mars 1995

PROJET AMI

BIENVENUE À LA

BIBLIOTHÈQUE VIRTUELLE

Tous les membres de la communauté universitaire peuvent maintenant s'initier aux richesses documentaires du «réseau des réseaux» grâce à la vitrine Internet de la Bibliothèque. Renseignements: 656-3344.

On peut y consulter les catalogues des grandes bibliothèques à travers le monde et ceux des bibliothèques universitaires du Québec, y compris bien sûr Ariane de l'Université Laval. Ou s'y abonner à un nombre grandissant de revues électroniques générales ou spécialisées. Y lire les grands classiques de la littérature en texte intégral ou y fouiller dans des encyclopédies, des dictionnaires ou des bases de données dans tous les domaines de la connaissance; ou encore y trouver des documents didactiques multimédia alliant le texte, l'image et le son.

Il s'agit de la «vitrine Internet» de la Bibliothèque de l'Université Laval, située au 1er étage du pavillon Jean-Charles -Bonenfant, à l'arrière du comptoir de renseignements, et inaugurée mardi. Ce projet, né dans la foulée du projet AMI (Aménagement des moyens informatiques) et fruit d'une étroite collaboration entre le Service de l'informatique et des télécommunications (SIT) et la Bibliothèque, a comme but -- pour reprendre les termes de Claude Bonnelly, directeur de la Bibliothèque -- «de faciliter l'aventure Internet pour qu'elle devienne moins périlleuse et donc plus profitable pour les apprentis internautes».

Les membres de la communauté universitaire peuvent donc, depuis cette semaine, participer à des séances de démonstration axées sur la familiarisation avec les ressources disponibles, l'apprentissage des rudiments de communication et de navigation (notamment, le courrier électronique, Usenet, Gopher, W3) et l'expérimentation. Ces séances, d'une durée de trois heures environ, sont offertes tous les jours (soirée et fin de semaine comprises), au choix du participant, dans un environnement IBM ou dans un environnement Macintosh. (Renseignements: 656-3344;

inscription: 656-2131, poste 8176).

Pour le recteur Michel Gervais, qui était présent à l'inauguration, Internet véhicule les germes de changements majeurs et de remises en question fondamentales des démarches traditionnelles: «Il est certain que les approches habituelles à l'enseignement, avec un professeur et des étudiants dans une classe, seront fortement influencées par les possibilités de communication et d'accès qu'offre Internet. Les professeurs voudront de plus en plus guider leurs étudiants vers les riches ressources didactiques qui y sont disponibles». «Certaines universités, a signalé le recteur, ont même commencé à offrir, sur Internet, des cours et des programmes. Y a-t-il là menace à notre clientèle? Ou plutôt opportunité pour nous de créer de nouvelles clientèles?»

Michel Gervais a dit apprécier cette réalisation de la Bibliothèque et du Service de l'informatique et des télécommunications, son partenaire, qui donne à la communauté universitaire une fenêtre sur un nouveau monde d'où ne semble surgir, pour l'instant, que la pointe d'un «très gros iceberg virtuel». Selon lui, l'avenir est de ce côté. Il a d'ailleurs souhaité que les étudiants, les professeurs et les employés viennent le plus rapidement possible à la vitrine, se familiariser avec Internet et s'informer de son potentiel et du rôle qu'il peut jouer dans leur démarche personnelle. «L'Université n'utilisera bien Internet que si chacun de nous apprend à le découvrir et à l'utiliser. C'est le sens profond de cette invitation», a conclu Michel Gervais.

GABRIEL COTÉ