2 mars 1995

À LA CLINIQUE MÉDICALE BERGER

Création d'un Centre de la prostate

Les maladies de la prostate affectent un homme sur deux. Cette première clinique interdisciplinaire dans la région contribuera à mieux former les étudiants et les médecins en pratique.

Le Centre de la prostate de Québec, la première clinique multidisciplinaire de la région vouée exclusivement aux «maladies de l'homme», a été officiellement inauguré hier, le mercredi 1er mars, dans ses locaux du Centre médical Berger. Dans un premier temps, les activités de ce centre porteront sur les maladies de la prostate mais éventuellement on y traitera également les troubles d'impuissance et autres problèmes purement masculins. Le Centre de la prostate se veut un milieu d'enseignement où étudiants en médecine et médecins en pratique recevront une formation touchant ces questions. De plus, un volet recherche s'ajoutera aux activités de formation de la clinique.

Géré par une corporation sans but lucratif, le Centre regroupe huit médecins de famille et huit urologues provenant des départements de Médecine familiale et de Chirurgie de la Faculté de médecine, ainsi que de cinq hôpitaux de la région (Enfant- Jésus, Hôtel-Dieu, Hôpital Laval, Saint-François d'Assise et Saint-Sacrement).

Un homme sur deux

La création de ce centre est le fruit d'un double constat, explique René Lamontagne, directeur du Département de médecine familiale de l'Université Laval et vice-président de la corporation qui administre la clinique. «D'abord, beaucoup d'hommes éprouvent une certaine gêne quand ils ont des problèmes du genre. L'approche en milieu hospitalier implique la consultation de plusieurs médecins ainsi que des déplacements pour les examens et les tests, ce qui rend les patients encore plus mal à l'aise. Déjà que les problèmes de prostate altèrent considérablement la qualité de vie. On a voulu simplifier tout ça et offrir une approche plus personnalisée en regroupant dans une même clinique des médecins de famille et des urologues. Seuls les examens d'échographie devront être faits à l'Hôpital du Saint-Sacrement, situé juste à côté. De plus, on retrouve dans la clinique un centre de documentation que pourra utiliser toute personne intéressée à obtenir plus d'information sur les maladies de la prostate.»

Le deuxième constat est que les maladies de la prostate sont très fréquentes - un homme sur deux aura un problème d'infection, d'hypertrophie bénigne ou de cancer de la prostate au cours de sa vie - et qu'il convient de bien les soigner. «Il y a eu beaucoup de développement dans le traitement des maladies de la prostate au cours des dernières années, dit René Lamontagne, et on sentait le besoin de mieux former les étudiants et les médecins.»

Le Centre ne vise pas à traiter tous les gens de la région qui ont des problèmes de prostate, poursuit-il. «Ce n'est pas une clinique privée au sens traditionnel du terme. Notre clinique est sans but lucratif et on veut offrir aux patients un encadrement respectant leur désir de soins individualisés. On veut également former des étudiants et des médecins afin qu'ils soient bien au fait des nouvelles connaissances, des nouvelles méthodes diagnostiques et des traitements les plus efficaces et qu'ils soient meilleurs pour traiter les patients qui se présenteront à eux avec des problèmes de prostate.»

Les autres membres de la direction du Centre sont Yves Fradet, Jean-Guy Vézina et François Meyer. Le Centre est situé au local 416 du Centre médical Berger, 1 000 chemin Sainte-Foy à Québec. On peut prendre rendez-vous en composant le (418) 681-8146.

JEAN HAMANN

-30-